La plus vieille ourse polaire vivant en Afrique est morte à Johannesburg

Geebee, une vieille ourse polaire originaire du Canada, l’une des dernières vivant en Afrique, est morte en Afrique du Sud, au zoo de Johannesburg, dimanche dernier.

C’était sans doute l’une des dernières ourses polaire vivant en Afrique. Mais elle a fini par rendre l’âme. Elle se prénommait Geebee. Et c’est au zoo de Johannesburg, en Afrique-du-Sud, que cette vieille ourse, originaire du Canada a rendu son dernier souffle, dimanche dernier, laissant un congénère, probablement le dernier ours polaire vivant en Afrique, a annoncé l’un de leurs vétérinaires, le Dr Katja Koeppel.

Geebee avait 29 ans. « C’était donc une très vieille ourse », a précisé Mme Koeppel. Un ours polaire peut vivre normalement une vingtaine d’années voire trente, quand il est en captivité. Il est capable de s’adapter à la chaleur en mangeant moins et en perdant la graisse qui le protège du froid dans les contrées nordiques.

Du même âge, le compagnon mâle de Geebee, un ours polaire dénommé Wang et venu du Japon, est apparemment très affecté. « Nous pensons qu’il est le dernier ours polaire vivant en Afrique », a ajouté le docteur Katja Koeppel, en précisant que le zoo n’envisage pas de remplacer l’ourse disparue. « Ce n’est pas le bon climat pour eux, ils s’adaptent très bien, mais ils ne peuvent pas se reproduire », a-t-elle expliqué.

Pourtant Geebee avait, elle, bien réussi à s’adapter aux latitudes africaines qu’elle préférait être couchée au soleil plutôt que d’être dans sa pièce avec l’air conditionné, selon le docteur Katja Koeppel. D’après le vétérinaire, « elle préférait être dehors, nager, s’exhiber plutôt que de rester couchée à l’intérieur, alors que la température peut monter durant l’été austral jusqu’à 35°C à Johannesburg ». Elle manquera sans doute à Johannesburg.