La NBA expérimente le « Basketball sans frontière »

Une délégation de joueurs évoluant en NBA effectue une visite de trois jours en Afrique du Sud, du 6 au 9 septembre. Elle apporte son soutien à des projets d’aides envers les populations défavorisées du pays.

A 41 ans, Dikembe Mutombo, originaire de la République démocratique du Congo, est le plus « vieux » des joueurs de la NBA (Houston Rockets). Pour sa cinquième visite en terre sud-africaine, son statut d’aîné lui confère naturellement le rôle de guide de la délégation. On retrouve notamment dans le groupe Bruce Bowen, récent vainqueur du Championnat aux côtés de Tony Parker avec les Spurs de San Antonio et une pléiade de grands joueurs [[Primoz Brezec (Charlotte Bobcats),
Josh Childress (Atlanta Hawks), Chris Kaman (L.A. Clippers), Sean Marks (Phoenix Suns), Mike Miller (Memphis Grizzlies), Bostjan Nachbar (New Jersey Nets), Emeka Okafor (Charlotte Bobcats) et Malik Rose (New York Knicks).]]

Aujourd’hui, les sportifs sont à Soweto, dans la banlieue noire défavorisée de Johannesbourg, pour célébrer le 20e anniversaire d’une association d’aide éducative pour les jeunes, dans laquelle la NBA contribue à divers programmes. Vendredi, la délégation prendra une part active à un projet de construction de logements pour familles en difficulté dans la banlieue de Katlehong, avant de revenir samedi à Soweto pour la mise en place d’un projet d’aide médicale pour enfants atteints de maladies graves.
« Travailler comme entraîneur ces dernières années pour Basket ball whithout borders en Afrique a été pour moi une formidable expérience » explique Chris Duhon des Chicago bulls qui a participé cette année aux camps d’Asie et d’Europe. « Tous les joueurs de la NBA devraient saisir cette opportunité et participer à ce programme qui ne sert pas seulement à donner de l’espoir et à inspirer de jeunes africains, mais peut être à changer les vies de peuples et de communautés dans le besoin.»

Du cœur à l’ouvrage

La première édition de Basketball without Borders a eu lieu en juillet 2001 en présence de Vlade Divac (Sacramento Kings), de Tony Kukoc (Milwaukee Bucks) et de cinq autres joueurs NBA originaires de l’ex-Yougoslavie. Ils se sont associés pour travailler avec 50 enfants bosniaques, croates, macédoniens, slovènes et serbes à La Ghirada (Trévise, Italie). Depuis, Basketball without borders s’est étendu pour être désormais organisé sur quatre continents, l’Afrique en tête.

« Basketball without borders est un programme mondial qui rassemble beaucoup de jeunes et leur permet d’évoquer des problèmes actuels comme la lutte contre le Sida tout en soulignant l’importance de l’éducation et de l’hygiène de vie, » a déclaré le Commissionnaire de la NBA David Stern. « De plus, la NBA est fière de collaborer avec la FIBA [[Fédération intérnationale de basketball amateur]] et les fédérations de basket-ball afin de rassembler des jeunes d’horizons et d’origines différents », a-t-il ajouté.