La mort naturelle de Foe

Le décès de l’international camerounais, mort en plein match au cours de la Coupe des Confédération à Lyon, serait « d’origine cardiaque ». Les autorités françaises ont rendu leur rapport lundi, rapporte Cameroon Tribune. Foe souffrait « d’une cardio-myopathie hypertrophique du ventricule gauche ».