La Médina de Dakar en petites foulées

Première édition, dimanche dernier à Dakar, du  » Cross de la Médina « . Organisé dans le vieux quartier populaire du même nom par l’une des gloires de l’athlétisme sénégalais, l’événement a regroupé plus de 400 participants. Une réussite.

Ils étaient plus de 400 à se présenter dimanche dernier sur la ligne de départ du premier  » Cross de la Médina « . L’un des plus vieux quartiers de Dakar, avec ses 80 à 90 ans d’histoire, mettait l’athlétisme à la fête. Organisé par Amadou Dia Bâ, ancienne star internationale de la discipline, l’événement sportif a mobilisé de nombreuses associations culturelles et sportives (ASC) de la capitale.

Dia Bâ : un nom. Le premier médaillé olympique sénégalais de l’histoire (médaille d’argent à Séoul sur 400 mètres haies) jouit d’une reconnaissance certaine auprès de la population. A lui seul, il aurait pu porter la réussite de l’aventure. Mais la présence de star Youssou N’Dour, qu’on ne présente plus, pour le coup d’envoi et la remise des récompenses ajoutait un peu plus encore de crédit à ce grand cross de quartier, d’ailleurs parrainé par la Fédération internationale d’athlétisme amateur (IAAF).

Une réussite

17 ASC ont répondus présents à l’appel de l’initiative. Six kilomètres de parcours, pour les juniors et les seniors, trois kilomètres pour les femmes et les vétérans.  » Ce premier cross de la Médina, au niveau de la participation, de l’accueil du public et de l’organisation, est une réussite « , commente M. Bounabassa Gueye, secrétaire général de la fédération sénégalaise d’athlétisme (membre et représentant de la IAAF).

Les choses ne vont pourtant pas en rester là, et déjà les regards sont tournés vers la prochaine édition.  » Samedi prochain, nous allons faire une évaluation générale de l’événement. Nous en tirerons des leçons pour améliorer le prochain rendez-vous », explique M. Gueye. Une bonne manière de promouvoir l’athlétisme et plus largement le sport dans les quartiers populaires.