La Mauritanie veut exterminer la polio

Les autorités mauritaniennes soutenues par les ONG et l’Organisation Mondiale de la Santé entendent éradiquer totalement le virus dans le pays.

C’est en grandes pompes que le président mauritanien, Ould Did’Hamed Taya a donné le coup d’envoi des Journées Nationales de Vaccination (JNV). Un programme d’éradication de la poliomyélite intitulé  » JNV porte-à-porte 2001  » qui devrait immuniser plus de 480 000 petits Mauritaniens.

Prenant la parole à l’occasion d’une réunion réunissant les principaux acteurs de cette campagne à la maison des jeunes de Nouakchott, le ministre de la Santé, Mohamed Salem Ould Merzoug, a déclaré que 70% des enfants ciblés devraient recevoir la précieuse piqûre d’ici six mois.

Cette campagne fait suite à un programme conjoint lancé cet automne, par les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et ses voisins. Campagne qui a reçu le soutien de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Trente pays dans le monde

Fin 1999, le poliovirus restait présent dans trente pays dans le monde et principalement en Afrique : Bénin, Burkina, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra-Leone, Tchad, Togo.

La synchronisation des JNV est une stratégie jugée fondamentale par l’OMS pour que  » la vaccination antipoliomyélitique des enfants de moins cinq ans touche les populations qui migrent énormément « , explique Christine Mc Nab. Et la responsable du programme d’éradication de la polio au sein de l’organisation internationale de préciser :  » La méthode du  » porte-à-porte  » est très efficace pour ces populations migrantes, très nombreuses en Mauritanie « .

La somme totale consacrée par les ONG et la communauté internationale pour supprimer la polio dans la région s’élèverait à 500 millions de dollars.