La Mauritanie au féminin

Premier site dédié à la femme mauritanienne, Mauri Femme est une réussite. Clair et très riche, il offre un panorama complet de la condition féminine en Mauritanie.

La femme mauritanienne a son site. Premier du genre, a été créé par Fatma Mint Elkory, 36 ans et mère de deux enfants, documentaliste à la BU de Nouakchott. Conciliant sa passion pour le web et son désir d’informer, Mauri Femme est une mine d’informations sur la condition de la femme en Mauritanie.  » Embryon de la présence de celle-ci sur la toile mondiale « , le site illustre à la perfection une appropriation réussie des nouvelles technologies de l’information et de la communication par les femmes africaines.

Très bien documenté, le site mêle ouvrages scientifiques, sociologiques, historiques ou religieux pour replacer la femme mauritanienne au sein du contexte contemporain. Droit et Religion, Traditions et Culture, Enseignement, Lutte contre la pauvreté, Santé et Bien-être et enfin Environnement sont les grands thèmes abordés par Fatma Mint Elkory.

Portraits de femmes

En outre, le site renvoie sur de nombreux liens dans les domaines de la beauté, du droit ou des Organisations non gouvernementales (ONG) féminines. Une bibliographie très riche est à portée de clic, sortie de la bibliothèque personnelle de l’écrivain Diagana Ousmane Moussa. Enfin, Fatma Mint Elkory met en lumière certaines de ses consoeurs : Aissata Kane, la première Mauritanienne à entrer dans le gouvernement en 1975 comme ministre de la Protection de la famille et des Affaires sociales, Khadaja Mint Emir, l’une des premières à entrer dans la fonction publique, Naha Mint Seyyidi, première femme des médias mauritaniens.

 » Ce site est donc celui de toutes les femmes mauritaniennes, sans distinction aucune et le portrait d’un héritage socio-religieux qui justifie la spécificité de cette femme et explique son originalité « , note Fatma Mint Elkory. Son objectif : faire de ce site le portail de la femme mauritanienne.