La ligne Accra-Ouagadougou au centre d’une rencontre présidentielle

Le président du Ghana, Monsieur Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, est arrivé jeudi à Ouagadougou, la capitale burkinabé, pour une visite de deux jours afin, annonce-t-il, de développer des initiatives qui apporteront la prospérité aux populations des deux nations et à la sous-région. En priorité, le projet de ligne de chemin de fer d’Accra-Ouagadougou.

Lors d’un dîner d’Etat tenu en son honneur, et en réponse aux remarques faites par le Président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le Président Akufo-Addo a indiqué que la plus importante de ces initiatives « sont les projets régionaux dans le domaine de l’infrastructure , Et surtout le transport.  »

Il a déclaré: « Ce serait pour moi, peut-être, le point culminant de ma présidence si, en effet, je pouvais, avec vous (ndlr le président Kaboré), lancer le début du projet de chemin de fer d’Accra-Ouagadougou« .

Le président Akufo-Addo a déclaré à son homologue burkinabé que son engagement envers ce projet était attesté par le fait que «dès le début de mon gouvernement, j’ai décidé de créer un ministère spécial du développement des chemins de fer au Ghana. En fait, le ministre lui-même est là pour témoigner de la gravité avec laquelle nous examinons ce projet. Je serais très déçu si les deux parties ne parviennent pas à trouver une solution à la façon dont nous pouvons obtenir le chemin de fer d’Accra-Ouagadougou».