La guerre d’Algérie envahit les écrans de Curiosphère.tv

Le cinquantenaire de la guerre d’Algérie est l’occasion de revenir sur un épisode douloureux de la colonisation française. Curiosphere.tv, la webTV éducative de France Télévisions, offre une approche pédagogique de l’évènement à travers notamment un thésaurus de vidéos.

Curiosphere.tv, la webTV éducative de France Télévisions, commémore les cinquante ans de la signature des accords d’Evian en revenant sur l’histoire coloniale de l’Algérie. Une frise passe en revue les principaux évènements de cette période : de la conquête de l’Algérie en 1830 par le roi de France, Charles X, en passant par la résistance de l’émir Abd-el-Kader à la signature des accords d’Evian, le 18 mars 1962. Du texte, des photographies et surtout des vidéos et images pour rendre compte de cette douloureuse page d’histoire franco-algérienne. Le document a été réalisé en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) qui met ainsi à disposition « plus de vingt minutes d’archives [de] l’histoire d’Algérie de 1832 à 1962 ».

Grâce à une incursion dans les archives du ministère de la Défense, Curiosphere.tv se fait critique en décryptant les films de propagande réalisés par l’Armée française . Une fiche précisant le contexte et les desseins des autorités françaises accompagne chaque vidéo. Ces fiches ont été réalisées par Sébastien Denis, maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille et chercheur associé au Laboratoire communication et politique (CNRS). Il est l’auteur du livre Le cinéma et la guerre d’Algérie, La Propagande à l’écran.

Un thésaurus d’images inédites

Dans la même optique, la question de la torture est également abordée. « L’absence de questionnement éthique pendant la guerre d’Algérie » est le fil conducteur des documents proposés. Ce sont ainsi les témoignages des bourreaux qui sont mis en avant dans « Paroles de tortionnaires ». Si la plupart des personnes rencontrées sont torturées par leur conscience, le général Paul Aussaresses fait figure d’exception. Ce collaborateur du général Massu, commandant de la 10e division parachutiste en charge du rétablissement de l’ordre à Alger en 1957, estime avoir fait « son devoir ». Pourtant, le général Massu, lui-même, admettra dans un entretien accordé au journal Le Monde, en 2000 : « La torture n’est pas indispensable en temps de guerre, on pourrait très bien s’en passer. Quand je repense à l’Algérie, cela me désole, car cela faisait partie, je vous le répète, d’une certaine ambiance. On aurait pu faire les choses différemment. »

D’autres vidéos disponibles sur le site Curiosphere.tv complètent cette plongée dans la guerre d’Algérie, notamment les extraits de Guerre d’Algérie, la déchirure, le documentaire de Gabriel Le Bomin et Benjamin Stora, diffusé le 11 mars dernier sur France 2.

La bande-annonce du documentaire Guerre d’Algérie, la déchirure