La grand-messe marocaine des NTIC

Casablanca accueille Telecomp Maroc pour la troisième année consécutive. Cette édition 2002, qui ouvre ses stands du 2 au 5 avril aux grands opérateurs marocains et internationaux, attend la venue d’un invité de marque : le secrétaire-général de l’Union internationale des Télécommunications.

Pour la troisième année consécutive, Casablanca fait la part belle aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) en accueillant, du 2 au 5 avril, Telecomp Maroc 2002. Une rencontre qui devient incontournable pour les acteurs du marché marocains mais aussi internationaux. Ainsi, cette année, le Maroc peut s’enorgueillir d’un invité de choix : Yoshio Utsumi, secrétaire-général de l’Union internationale des Télécommunications (ITU).

Cette dernière, basée à Genève, est une organisation internationale qui permet aux pays et aux secteurs privés d’harmoniser leurs politiques en matière de télécommunications. La présence confirmée de son secrétaire-général marque la reconnaissance du forum marocain. Pour attirer les professionnels, le Royaume chérifien n’a pas lésiné sur les moyens.  » Nous avons pensé à tout « , claironnent les organisateurs sur leur site. Des connections de la plus haute qualité à l’organisation de séminaires, tout semble être fait pour dépasser le nombre de participants de l’édition 2001 : 130 exposants de plus de 20 pays différents avaient alors attiré quelques 41 000 visiteurs.

Maroc, pays technologique

L’année 2002 devrait être encore meilleure, avant que les différents opérateurs ne se retrouvent à Alger Telecomp, prévu du 23 au 26 septembre 2002 et à Cairo Telecomp, du 12 au 15 janvier 2003. Pour le moment, c’est vers le Maroc que les yeux des professionnels des NTIC sont tournés. Avec, comme le souligne Nasr Hajji, ministre marocain des Télécommunications,  » un Technopark (à Casablanca, ndlr) qui compte une trentaine de start-up et plus de 5 millions de lignes de téléphone mobile « , le Maroc est en effet très en avance sur ses cousins arabes du Maghreb et du Machrek.

Telecomp Maroc devrait donc être un succès. Siemens, Nokia, Hewlett Packard ou Maroc Connect se sont attribué 270 m2 chacun. Mais c’est Maroc Telecom qui remporte la palme du plus gros stand : il a d’ores et déjà réservé 400 m2. Pour que personne ne puisse le rater.