La Gambie n’appliquera pas la charia’

La charia’ ne sera en aucun cas appliquée en Gambie. C’est en substance ce que l’on pourrait retenir de ce bref entretien d’Afrik. com avec à l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Gambie en France, Essa Bokarr Sey.

Afrik. com : Quand la Charia’ rentrera t-elle en vigueur en Gambie ?

Son Excellence Essa Bokarr Sey : Il n’est pas question d’appliquer une telle loi en Gambie. Le journaliste qui a propagé cette information, en l’occurrence Peter Gomez, journaliste à Radio Gambia a été depuis limogé. Les propos du président Jemmah ont été mal interprétés. Je pense que c’est une affaire politique.

Afrik. com : Quelle a été la réaction du Colonel Jammeh ?

Le Président Jammeh a été très mécontent car il fait montre d’une grande tolérance religieuse. Pourquoi le président Jammeh, entouré de collaborateurs chrétiens responsables de la sécurité du Pape Jean-Paul II, lors de sa visite dans le pays, finançant le pélerinage de chrétiens à Rome, voudrait appliquer la loi islamique alors que musulmans et chrétiens vivent en bonne entente? Son discours se voulait plutôt un avertissement contre l’expression de tout fanatisme dans le pays suite à des manifestations populaires qui ont abouti à la destruction de bars. La Gambie est un pays démocratique et une République avec tous ses attributs.

Afrik com : En somme, selon vous tout va pour le mieux. Est ce qu’on pourrait en dire autant en ce qui concerne l’économie avec le poids de la dette et la baisse sur le marché mondial des prix de l’arachide ?

Essa Bokarr Sey : En matière de dette, nous ne sommes pas forcément les plus mal lotis. Nous sommes dans la même situation que la plupart des pays en voie de développement. Le dernier rapport du Fonds monétaire international ne nous est pas défavorable. En ce qui concerne la baisse du prix de l’arachide, le pays met en place une politique de diversification agricole. La Gambie s’est ainsi portée acquéreur de tracteurs performants qui devraient aider le pays dans ce sens. Dans le même cadre, un programme de production de sésame a été lancé en Gambie. Je suis donc optimiste quant au futur de l’économie gambienne.