La France restitue des antiquités à l’Egypte

La France a restitué à l’ambassade d’Egypte à Paris 250 antiquités importées de façon illicite, saisies en 2010 par les douanes françaises.

La France a restitué à l’Egypte 250 antiquités importées de façon illicite et saisies en 2010 par les douanes françaises, a annoncé ce jeudi le ministère des Affaires étrangères. Elle les a remis à Paris à l’ambassade d’Egypte. Les douanes françaises les avaient saisies lors d’un contrôle à l’aéroport de Roissy en mars et novembre 2010 Ces Elles avaient été dissimulées dans des bagages de voyageurs en provenance du Caire.

Selon la direction générale des douanes, c’est la troisième fois cette année que la France remet des biens culturels importés de façon illicite à des autorités étrangères. Parmi ces vestiges, des amulettes, des anneaux, des statuettes funéraires, des plaquettes gravées, des carreaux de parement, des aiguières et des pots à fard. Ces antiquités sont « datées du Moyen Empire, des époques romaine, byzantine et médiévale, du 1er millénaire av. JC., et des IVe et VIIe siècle ap. JC. », indiquent les douanes françaises, dans un communiqué. Il s’agit « de deux lots de pièces archéologiques identifiés par le musée du Louvre comme des pièces authentiques », a précisé le porte-parole du quai d’Orsay Romain Nadal.

Cette restitution intervient suite à la visite du chef d’Etat égyptien Abdel Fattah al-Sissi, qui entamé mercredi une visite de deux jours en France. Le chaos libyen était au cœur des discussions entre le dirigeant égyptien et l’Elysée. L’Egypte accuse en effet la France d’être en partie responsable de la situation en Libye, après son intervention avec l’OTAN, qui a conduit à la chute du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi, et plongé le pays dans une grande instabilité. L’Egypte, qui partage une frontière avec la Libye, craint que la crise libyenne se propage chez elle, réclamant à Paris d’agir en conséquence.