La e-douane s’installe au Maroc

La douane marocaine offre désormais la possibilité d’effectuer des opérations douanières en ligne. Un nouveau service amené a se généraliser.

L’administration des douanes marocaines a inauguré, lundi dernier, un nouveau système de relations avec les usagers : la e-douane. Un service qui permet de réaliser des transactions directement via Internet. Pour l’instant limitée, l’expérience est un premier pas vers une dématérialisation des opérations douanières.

Moins de paperasses pour les uns, exit les interminables queues pour les autres, la e-douane est une formule des plus séduisantes. Elle s’inscrit dans la continuité logique d’un site de l’administration de la Douane et des Impôts Indirects (ADII) qui a tout récemment fait peau neuve.  » Au départ, nous avons développé notre site pour mettre à disposition des usagers toutes les informations dont dispose l’administration. Depuis, nous avons travaillé à rendre le site moins statique « , explique Mohamed Fikri, chef de la division programme et communication.  » Outre notre nouveau moteur de recherche, la e-douane est là pour faciliter la tâche de tout le monde « , poursuit-il.

Quatre net-opérations possibles

Régler des questions de dédouanement de véhicules et des marchés, de caution, ou de franchises, quatre opérations sont aujourd’hui possibles via le Net. Sur la toile, l’usager pourra prendre acte non seulement des différentes pièces constitutives de son dossier, mais également des montants dont il aura exactement à s’acquitter. Plus besoin non plus de se déplacer pour se procurer les formulaires nécessaires, ceux-ci désormais téléchargeables sur le site. Il y sera stipulé par ailleurs le service précis, l’étage et le bureau adéquats, où il faudra déposer le dossier complet et dûment rempli.

 » Le système n’est pas encore tout à fait dématérialisé. Car il existe un préalable légal quant à la validation de la signature électronique qui n’est pas encore levé  » , précise M Fikri. Aussi pour en  » accélérer la reconnaissance juridique « , il invite les autres administrations à se mettre au diapason de la douane. Un souhait qui vise, en définitive, à rationaliser, à terme, toutes les différentes procédures administratives dans le royaume.