La diaspora, une chance pour l’Afrique

Africagora crée l’événement parisien en conviant tout ce que l’Afrique compte d’entrepreneurs, d’économistes et d’amis du Continent à son troisième forum. L’Afrique s’est donnée rendez-vous à Paris.

 » La diaspora est une chance pour l’Afrique. La fuite des cerveaux est une chance pour le Continent. C’est aux dirigeants africains de leur ouvrir plus tard les portes de l’investissement et du retour « . Le discours du président d’Africagora, Dogad Dogoui, va à contresens du discours ambiant.  » Il est anormal de vouloir culpabiliser les gens qui veulent s’épanouir sous d’autre cieux. Le Mali vit essentiellement grâce à sa diaspora. Les entrepreneurs et hommes d’affaires africains sont des ambassadeurs de l’Afrique « , affirme le créateur de l’agence de communication Almeria.

Paris, capitale de l’Afrique

Africagora organise à Paris son troisième forum, consacré à la diaspora africaine et à l’intégration économique. La pléiade d’invités est impressionnante. Toute l’Afrique économique s’est donnée rendez-vous dans la capitale française. Du 28 au 29 septembre, plusieurs intervenants se succéderont pour débattre de l’intégration de la diaspora africaine dans les pays occidentaux, du rôle des entrepreneurs africains dans les échanges Nord-Sud, de l’importance des nouvelles technologies dans l’entrée de l’Afrique dans la mondialisation des échanges… Le programme est très riche.

Moussa Touré, président de la commission de l’Union monétaire et économique d’Afrique de l’Ouest (UEMOA), Djibril Diallo, (PNUD) et le manager de Microsoft Jacques Bonjawo et Louis Diakité, PDG d’Afripa Telecom, insisteront sur le rôle de l’Internet et des NTIC en Afrique.

Africagora compte aussi installer son centre d’affaires à Paris dans les prochains mois. Le Centre aura pour objectif d’aider les entrepreneurs africains de passage à Paris et de fournir de l’aide à ceux qui veulent investir en Afrique. Tout un programme !