La culture berbère sur la Toile

Kabyle.com est un espace apolitique berbère de rencontres culturelles. Avec les événements en Algérie, le nombre de ses internautes explose. Le site ambitionne de devenir, à terme, un véritable média d’information. Interview d’un webmaster ambitieux.

 » Ansuf yiswen « , bienvenue sur le site berbère, kabyle.com. En créant ce portail d’information, en 1998, le webmaster, Stéphane Arrami Merabet souhaitait faire découvrir sa culture d’origine : le berbère. Véritable mine d’informations, le site est un relais de toute l’actualité de la communauté amazigh internationale. L’accent est naturellement mis actuellement sur la crise algérienne. Partenaire de l’agence de presse kabyle STRACOM, de la radio Beur FM et de BRTV (la radio et la télévision berbère), Kabyle.com ambitionne de devenir un média d’information avec ses propres contenus.

Afrik.com : Pourquoi avoir créé ce site ?

Stéphane Arrami Merabet : J’ai créé le site, en 1998, pour promouvoir la culture berbère sur la toile. Aujourd’hui, Kabyle.com constitue une véritable communauté amazigh. Nous essayons de coordonner toutes les informations relatives au monde berbère. Grâce au site, nous rentrons en contact avec des artistes kabyles des quatre coins de la planète, comme par exemple Moh Alileche représentant de la musique berbère, en Californie. Nous leur créons des sites. Nous touchons, de plus en plus, la communauté maghrébine dans son ensemble.

Afrik.com : Quelle est la vocation de Kabyle.com ?

Stéphane Arrami Merabet : Nous avons vocation à être un site culturel d’information. La politique, ce n’est pas notre tasse de thé. Nous ne prenons pas de positions tranchées par rapport à tel ou tel parti politique. La Berbérité est un sujet très sensible qui divise les Kabyles, nous devons rester objectifs. On remarque trois tendances différentes. Une grande majorité défend les droits de leur population à l’échelle nationale : reconnaissance officielle de la langue et de l’identité amazighe. Certains s’attachent plutôt à l’idée d’une autonomie culturelle ou d’un fédéralisme tandis que d’autres, réfractaires au pouvoir et à l’arabité, prônent l’indépendance.

Afrik.com : Avec les événements actuels en Algérie, la physionomie du site a-t-elle changé?

Stéphane Arrami Merabet : Depuis un mois et demi, le site connaît une forte hausse de fréquentation. Désormais, ce sont 47 000 internautes par mois qui viennent chatter ou s’informer. Avec les événements en Algérie, on sent que les gens ont besoin de s’exprimer, nos forums fonctionnent à plein régime. Mais nous devons rester vigilants sur le contenu des messages. Nous sommes amenés à pratiquer une auto-censure. Ce matin (mardi, ndlr), nous avons dû, pour la première fois, fermer le forum à cause de messages racistes. Il nous faut rester vigilants sur la teneur des échanges. Nous sommes également très vigilants quant à la sécurité sur notre site. Nous veillons à ce que les adresses e-mails soient le mieux protégées possible. Il faut à tout prix respecter et garantir l’anonymat de chacun pour que l’armée ou d’autres ne puissent identifier les auteurs des prises de position.

Afrik.com : Quel avenir pour Kabyle.com ?

Arrami Merabet : Nous pensons que dans un an ou deux, quand la situation sera plus stable en Algérie, nous ferons nous-mêmes nos propres reportages. Nous serons alors un véritable média d’information.