La création officielle du Club Santé Afrique…

Bouygues, CFAO et la fondation Sanofi Espoir, s’associent à l’AMREF Flying Doctors, 1ère ONG africaine de santé publique, pour lancer le Club Santé Afrique, premier collectif de fondations , d’entreprises, d’association et d’experts africains, dédié à la mise en œuvre de programmes de santé sur le continent africain.

Doté du statut de fonds de dotation, le Club Santé Afrique a pour vocation de mutualiser les ressources financières et les expertises complémentaires pour améliorer les conditions d’accès à la santé des populations africaines, en appui des politiques de santé des pays bénéficiaires.

Cette initiative novatrice vient renforcer les actions déjà mises en œuvre individuellement par les Fondations et entreprises membres avec la volonté de s’unir pour accompagner plus efficacement les acteurs locaux et les pays dans leur développement.

Fondé avec le soutien de ces trois premiers membres, le Club Santé Afrique a l’ambition d’être bientôt rejoint par de nouvelles Fondations et entreprises, en particulier des acteurs privés africains, pour partager cette même vision qui associe étroitement accès à la santé et développement.

« Il y a trop de programmes « en tâche de léopard » sans communication et coopération entre les partenaires, qui ne vont pas toujours dans l’intérêt des populations. Lutter efficacement contre les maladies et la mortalité materno-infantile, qui grèvent lourdement le développement des pays, demandent au contraire de rassembler les partenaires publics, privés et associatifs pour aller plus loin ensemble. C’est cette vision partagée qui nous a convaincus de créer le Club Santé Afrique », a déclaré Caty Forget, au nom des membres fondateurs du Club.

« Il s’agit ici de créer une meilleure coordination en amont et une meilleure efficacité des programmes sur le terrain. L’idée est aussi de développer des programmes qui ont fait la preuve de leur réussite en Afrique orientale et de partager ces bonnes pratiques avec les pays d’Afrique de l’Ouest. Certains, comme les programmes e-Learning sont novateurs et permettent de former avec une grande efficacité des agents de santé africains, exerçant en zone rurale isolée, qui seront capables de prévenir les maladies et de sauver des vies. » ont souligné le professeur Souleymane Mboup et le docteur Teguest Guerma, dirigeants africains de l’AMREF, à l’occasion du lancement du Club Santé.

…pour améliorer la santé des communautés africaines

Doté de 900 000 euros de capital pour débuter, le fonds est placé sous l’égide d’un Conseil d’administration, composé des entreprises et fondations membres et de l’ONG AMREF, aidé d’un collège d’experts africains. Les membres adhérents au fonds ont tous signé une charte inscrite dans les statuts du fonds et s’engagent à agir de manière désintéressée pour renforcer les capacités des acteurs africains institutionnels et privés dans le domaine de la santé publique.

Les premiers programmes ont été décidés le 16 novembre 2011, lors du premier conseil d’administration du Club. Ils seront lancés en partenariat avec les autorités régionales et nationales et débuteront au Sénégal.

Ces programmes ont tous en commun comme objectifs prioritaires :

 d’améliorer l’accès aux soins des populations rurales par la création de circuits régionaux de médecine volante ou mobile ;

 de soutenir les activités des personnels de santé ruraux grâce à la télémédecine ;

 de renforcer la formation des personnels de santé africains, en particulier des infirmiers et des sages-femmes via le E-learning ;

 d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement, en s’appuyant sur l’éducation des enfants en milieu scolaire.

Pour mener à bien ces premiers programmes, le Club Santé Afrique a déjà noué des partenariats avec la fondation ORANGE, ACCENTURE et le ROTARY International.

Tous les programmes qui seront entrepris par le Club Santé Afrique visent à répondre aux principaux défis santé du continent africain qui sont :

DÉFI N°1 : Lutter contre les grandes épidémies

DÉFI N°2 : Réduire la mortalité maternelle et infantile

DÉFI N°3 : Augmenter le nombre et la formation des agents de santé africains

DÉFI n°4 : Donner accès à l’eau salubre & améliorer les conditions sanitaires et d’hygiène

DÉFI n°5 : Améliorer l’accès aux soins des communautés isolées

Une initiative pilote à développer

Pour renforcer ses premières actions et développer des programmes novateurs, d’envergure régionale, les fondateurs du Club souhaitent accueillir de nouveaux membres parmi les entreprises et fondations engagées en Afrique et pour l’Afrique. Il se donne notamment pour mission de rechercher des acteurs privés africains dès 2012-2013.

« Pour développer l’économie africaine, il faut avant tout investir dans la santé des africains. Les pouvoirs publics ont bien entendu un rôle clé à jouer pour allouer plus de fonds à cette priorité. Nous espérons que les acteurs privés engagés en Afrique entendront également ce message et nous rejoindront au sein du Club pour démultiplier les synergies et les programmes. » précise Nicolas Mérindol, Président de l’AMREF en France et du Club Santé Afrique.

Composition actuelle du fonds de dotation :

Présidence : AMREF (Nicolas Mérindol)

Vice Présidence (tournante) : FONDATION SANOFI ESPOIR (Caty Forget)

Trésorier : CFAO (Laurence Tovi)

Secrétaire : Docteur Claude Moncorgé

Autres membres : BOUYGUES (Pierre Auberger)

Autres administrateurs : Nicole Notat, Martin Vial

Pour plus d’information : www.clubsanteafrique.org