La Côte d’Ivoire se sécurise avec 40 corridors

Les autorités d’Abidjan veulent contrôler l’entrée des étrangers sur le sol ivoirien. Un projet ambitieux a été mis en place. 40  » corridors de sécurité  » seront construits aux frontières et à certaines entrées de la capitale. Le prix de  » la sécurité  » : 133 milliards de F CFA.

Corridors. Tandis que le président ivoirien Laurent Gbagbo clame depuis Cotonou, où il est en voyage officiel, que  » la Côte d’Ivoire n’est pas un pays xénophobe « , les autorités militaires d’Abidjan s’affairent à consolider  » la sécurité du pays  » et à contrôler l’entrée des étrangers sur le sol ivoirien par l’instauration de corridors.

Le premier ministre Pascal Affi N’Guessan a confié à l’entreprise italienne  » Nord-Sud  » la construction de quarante corridors de sécurité aux frontières et aux entrées d’Abidjan ainsi que de 10 000 logements destinés aux militaires ivoiriens. Coût de l’opération : 260 milliards de F CFA. 133 milliards pour les corridors et 127 pour les logements.

Suivez le corridor

La réalisation technique des corridors est classée secret défense.  » La Côte d’Ivoire cherche à mieux réguler les flux migratoires à ses frontières mais aussi à contrôler de manière plus efficace les trafics illicites comme ceux d’armes légères, de diamants ou de drogue « , indique Kouassi Lida, le ministre ivoirien de la Défense.

 » Actuellement, on ne sait pas qui entre ou qui sort de notre territoire national. C’est une véritable auberge espagnole. La Côte d’Ivoire se doit de se doter des moyens de contrôler l’afflux des étrangers « , renchérit un fonctionnaire au ministère de la Défense et de la Protection civile, sous couvert d’anonymat.

Selon diverses sources, l’installation des corridors serait une idée d’un entrepreneur ivoirien, N’Da Comoé, qui en avait déjà réalisé un. Mais les autorités ivoiriennes ont préféré travailler directement avec l’entreprise italienne. Car, selon le ministre de la Défense, N’Da Comoé  » a mauvaise presse « . En clair, il traîne quelques affaires d’escroquerie qui l’ont amené par le passé à la maison d’arrêt d’Abidjan. N’empêche, il est revenu par la grande porte en qualité de directeur de projet auprès de …Nord-Sud, l’entreprise adjudicataire, qui rend ainsi hommage à sa compétence…

Elle livrera donc, dans un premier temps, vingt-sept corridors.  » Autant de points de contrôle qui nous permettront de réduire sensiblement l’immigration clandestine « , souligne la même source. Il reste à voir quelle atmosphère ce type d’équipement peut créer… Secret défense ?