La Côte d’Ivoire relance les travaux du métro d’Abidjan

Le Président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara

Ce vendredi 20 décembre, le Président français, Emmanuel Macron, sera en Côte d’Ivoire dans le cadre d’une visite officielle qui durera deux jours. Dans son agenda, il est prévu qu’il visite les nouveaux travaux de métro que la Côte d’Ivoire est sur le point de lancer ; un projet intégralement financé par un prêt d’un montant de 1,5 milliard d’euros accordé par la France.

Chaque jour à Abidjan, plus de deux millions de citoyens ivoiriens se déplacent pour vaquer à leurs occupations, ce qui occasionne fréquemment des embouteillages. Dans le but de désengorger la circulation dans cette ville, l’Etat a déjà effectué plusieurs travaux. Un troisième pont a notamment été construit au début de l’année 2013 pour relier Marcory et Cocody. Aussi, en début de cette semaine, un nouvel échangeur avait-il été inauguré, et un quatrième pont en cours de construction. Toutes ces dispositions ne sont, cependant, pas encore la solution idéale pour lutter avec efficience contre l’embouteillage.

Relier le nord au sud

La construction du métro d’Abidjan reste la grande tâche à accomplir. Emmanuel Macron était à Abidjan en 2017 pour inaugurer le lancement des travaux. Depuis, le montant de ce projet a été révisé à la hausse par le maître d’œuvre, Bouygues. L’Etat ivoirien et la société de BTP n’ont trouvé un terrain d’entente sur le coût final qu’en octobre 2019.

D’un montant total d’un milliard et demi d’euros, et financé intégralement par un prêt de Paris, le métro en construction reliera le village d’Anyama situé au nord d’Abidjan à l’aéroport qui est situé au Sud. Il y aura en tout 37 km pour traverser Abidjan. Le spécialiste des transports, Barthélémy Kouamé, estime toutefois que cet axe reliant le nord au sud d’Abidjan est mal choisi. Pour lui, cet itinéraire ne répond pas aux besoins de la plupart des Abidjanais. Ce sera, en effet, un axe loin des habitations et le problème d’embouteillage ne sera pas résolu pour autant, avait-il estimé.

Après un échec en 2017, l’inauguration et le lancement officiel des travaux du métro sont prévus ce samedi 21 décembre 2019 et l’œuvre sera normalement achevée en 2023.