La Côte d’Ivoire, critiquée pour sa corruption, crée un institution pour la bonne gouvernance

Le gouvernement ivoirien a annoncé ce mardi la mise en place d’une « Haute autorité pour la bonne gouvernance » alors que le pays, qui connaît une forte croissance, est critiqué par son niveau de corruption.

René François Aphing-Kouassi, magistrat de formation et ministre de la Défense de 2005 à 2007 dans un gouvernement d’union nationale sous l’ancien président Laurent Gbagbo, a été nommé à la tête de cet organisme par décret du chef de l’Etat Alassane Ouattara, lu devant la presse.

Dans le cadre d’un « réaménagement technique », Abdourahmane Cissé a également été nommé jeudi « ministre chargé du Budget », un nouveau portefeuille au sein du gouvernement, selon une déclaration lue par le secrétaire général de la présidence ivoirienne, Amadou Gon.