Egypte : la BBC lance une campagne pour la libération des journalistes d’Al Jazeera

Ce lundi marque la centième journée de détention pour les trois journalistes d' »Al Jazeera » pour soutien présumé aux Frères musulmans. L’occasion pour la chaîne britannique de lancer un nouvel appel pour leur libération.

Voilà 100 jours que trois journalistes d’Al-Jazeera sont détenus en Egypte. Ils sont accusés d’avoir répandu de fausses informations et d’avoir aidé un groupe terroriste].

Parmi les trois journalistes incarcérés figure Peter Greste, ancien reporter de la BBC. Et pour le soutenir, ses anciens collègues se sont mobilisés pour sa libération et celle des deux autres journalistes. A l’initiative de la chaîne britannique, une campagne a ainsi été lancée sur Twitter, où sous le hashtag #freeajstaff, des photos de journalistes, la bouche barrée de scotch noir, sont parvenues des quatre coins du monde. Une action symbolique, qui vise à protester contre la répression de la liberté d’expression.

Le reporter de la BBC en Chine

L’équipe de la BBC aux Etats Unis

L’équipe de la BBC à Moscou

Mais aussi des protestations silencieuses, comme ici à New York

Plus largement, ce centième jour de détention a été l’occasion pour les journalistes du monde entier, d’attirer l’attention sur les graves menaces qui pèsent à l’encontre de la liberté de la presse.

L’affaire des trois journalistes d’Al Jazeera a pris une dimension planétaires ces dernières semaines, leur incarcération étant condamnée unanimement par la presse internationale et les groupes de protection des droits de l’homme.