« L’Officiel » rend hommage à l’Afrique avec une Beyoncé noircie

beyonce_2.jpg

Pour célébrer ses 90 ans, le magazine de mode L’Officiel rend hommage aux reines africaines et s’offre la chanteuse américaine Beyoncé en couverture. On y découvre une Beyoncé, quelque peu noircie, dans un shooting de mode librement inspiré du chanteur nigérian Fela Kuti. Un hommage glamour parfois discutable.

Beyoncé en Gucci fait la couverture de L’Officiel pour l’édition de mars 2011. Les photos publiées la montrent posant notamment dans une robe de sa nouvelle collection couture de « House of Dereon » réalisée par sa mère. Le musicien nigérian Fela Kuti, dont la chanteuse est une grande admiratrice, a inspiré ce shooting. Beyoncé est d’ailleurs, avec son époux Jay-Z, l’un des producteurs d’une pièce de théâtre sur lui qui a eu beaucoup de succès à Broadway. Ce numéro spécial célèbre les 90 ans d’un magazine qui n’a pas bonne presse quand il s’agit de mannequins non caucasiens. La révolution viendra-t-elle avec la chanteuse afro-américaine ? Certains clichés rendent sceptique. De même que certains commentaires. Selon le magazine Closer, qui a évoqué le premier cette parution, Beyoncé s’est prêtée à un shooting « sur le thème des reines Afrique, en hommage à Fela Kuti». «Loin de son personnage glamour de Sasha Fierce, la belle a posé dans des tenues d’inspiration ethnique signées des plus grands créateurs, mais aussi dans une robe conçue par sa maman styliste ! Un retour à ses origines africaines comme en témoigne son visage volontairement noirci », poursuit le magazine.

beyonce_2.jpg Si l’effort de L’Officiel est louable, il est gênant qu’il faille noircir le visage de Beyoncé quand bien même il s’agirait de liberté artistique. Quelle est donc l’obsession de la presse française avec le « black face » et pourquoi ce besoin de ce noircir le visage pour rendre hommage a ses ancêtres africains ? Pourquoi avoir choisi Beyoncé, qui a été plusieurs fois critiqué aux Etats-Unis pour s’être éclairci le teint – au point de devenir plus blanche que sa mère créole – pour rendre hommage aux reines africaines ? Pourquoi la chanteuse a-t-elle accepté de le faire ? Quelques réponses peut-être dans les kiosques.