L’Inde veut développer une coopération équitable avec l’Afrique

L’Inde ne veut pas exploiter les ressources africaines, mais aider les Africains à ajouter de la valeur à leurs matières premières, a déclaré dimanche, à New Delhi, le ministre indien du Commerce, Jairam Ramesh, lors d’un entretien avec des représentants de la presse africaine.

Le ministre du Commerce a clairement exprimé la volonté de son pays de se démarquer de la Chine dans leurs relations avec l’Afrique. « Nous ne voulons pas travailler comme les Chinois, car nous voulons établir de nouvelles relations économiques avec l’Afrique afin de leur permettre de mieux profiter de leurs ressources grâce à la valeur ajoutée », a déclaré le ministre indien du Commerce.

« Quand nous importons des diamants d’Afrique du Sud, nous y ajoutons de la valeur », a argumenté Jairam Ramesh qui ajoute que la coopération entre l’Inde et l’Afrique est multiforme.

Tout en estimant que l’Inde n’est pas en compétition avec la Chine en Afrique, le ministre du Commerce indien a souligné que son pays travaille à l’établissement de relations équitables avec le continent noir pour permettre à ses populations d’être les premiers bénéficiaires de leurs ressources.

C’est dans ce cadre, a-t-il dit, que l’Inde s’est engagée dans plusieurs projets en Afrique, notamment en Ethiopie, au Kenya, au Sénégal, etc. Des lignes de crédits sont ouvertes aux pays africains. L’Inde leur octroie en plus, chaque année, 500 bourses de formations pour leur permettre de développer leurs ressources naturelles.

Dans le domaine de la santé, l’Inde a signé avec 23 pays pour offrir des services de télémédecine et d’éducation, a-t-il renchéri.

« Notre mission en Afrique est naturelle et globale », a encore dit le ministre indien du Commerce, qui a fait part de la volonté de son pays de favoriser le développement de l’Afrique qui partage beaucoup de similitudes avec l’Inde.

« Nous avons été anciennement colonisés comme l’Afrique et nous avons de relations très anciennes avec beaucoup de pays africains », a rappelé le ministre indien pour qui il s’agit, aujourd’hui, « de faire en sorte que ces bonnes relations politiques puissent se répercuter dans la coopération économique ».

Le forum des ministres, qui débute lundi à Delhi, a pour objectif d’examiner les moyens de renforcer la coopération entre l’Inde et l’Afrique dans les champs économique, politique, scientifique et technologique et de consolider leur collaboration dans la recherche-développement, le développement social et le renforcement des capacités.