L’immigration choisie vue d’Afrique

En marge de la Conférence de Rabat sur l’immigration clandestine, la plupart des responsables africains se sont opposés mardi dernier à l’immigration choisie, rapporte TV5. « Il est évident que ne nous ne pourrons accepter une immigration qui va prendre ce qu’il y a de meilleur chez nous et fermer les portes à tous ceux qui ont des problèmes d’emplois », a déclaré le ministre des Maliens de l’Extérieur, Oumar Dicko, inquiet de voir le continent se vider de ses élites.