L’hôte canadien

Immigrer au Canada. La société canadienne de consultation en immigration Mercan Capital gère 70% de son activité par le Net. Elle reçoit quotidiennement plus de 200 e-mails d’Afrique et s’étonne du réservoir de compétences du continent. Interview d’Edouard Tudor du service marketing.

Le Canada est une nouvelle terre d’accueil pour l’immigration internationale. La société canadienne, Mercan Capital, consultante en immigration, propose ses services pour faciliter les démarches administratives auprès des autorités. Elle gère 70% de son activité par Internet. Travaillant à l’international, elle est surprise du nombre de personnes qualifiées en Afrique candidates à l’exil.

Afrik : Vous travaillez beaucoup avec l’Afrique ?

Edouard Tudor : Nous recevons quotidiennement plus de 200 e-mails en provenance d’Afrique, dont la moitié du Cameroun. Si notre bastion reste l’Afrique de l’Ouest, nous recevons également des courriers du Maghreb et d’Afrique australe.

Afrik : Les profils sont-ils intéressants ?

Edouard Tudor : Nous avions au départ une mauvaise image de l’Afrique. Aujourd’hui, nous sommes étonnés par les curriculum vitae que nous recevons. Nombre d’Africains sont extrêmement qualifiés, ils ont des doctorats qu’ils ont obtenus en France ou en Europe. Le problème est qu’ils ne trouvent pas d’emplois correspondant à leurs qualifications une fois qu’ils retournent dans leur pays.

Afrik : Quel est le rôle d’une société de consultation en immigration ?

Edouard Tudor : Nous évaluons le profil du client pour apprécier son éligibilité. Nous l’aidons à bâtir son dossier que nous soumettons au service d’immigration. Enfin nous assurons un suivi jusqu’à la délivrance du visa permanent avec lequel un étranger peut vivre et travailler légalement dans le pays. Il y a un manque d’informations important sur l’immigration au Canada. Certaines personnes déboursent une fortune pour venir clandestinement au Canada dans les soutes des cargos. Certains – essentiellement des personnes des pays de l’Est – y laissent leur vie. Il ne savent pas qu’il existe des voies d’immigration tout à fait légales.

Afrik : Quels sont les avantages d’Internet dans votre activité ?

Edouard Tudor : Nous travaillons essentiellement via Internet pour des questions de facilité et de sécurité. Une correspondance par courrier peut prendre deux à trois semaines alors que lorsque nous recevons un e-mail, nous répondons en 24h. D’autre part, la moitié des documentations que nous envoyons est perdue. Il n’y a pas de problème avec les postes occidentales, mais dans certaines régions, notamment en Afrique, les enveloppes sont ouvertes dès qu’elles sont un peu trop volumineuses, pour voir ce qu’il y a à l’intérieur. Internet règle ce problème.

Visitez le site de Mercan Capital.