L’Empire du bien

Fermé pendant près de 20 ans, l’Empire, l’ancien cinéma mythique de Dakar, a été rénové pendant un an pour être transformé en centre d’accueil des enfants des rues. Inauguré le 17 mai dernier, le centre, autofinancé, se veut un projet pilote pour toute la sous-région.

Les enfants des rues de Dakar ont désormais leur centre d’accueil. L’ancien cinéma dakarois l’Empire, à l’abandon depuis près de vingt ans, a complètement été réhabilité pour créer un espace de rencontre, d’écoute et de formation pour les jeunes en difficulté. A l’initiative de l’Association du Sénégal et l’Afrique de l’ouest (l’ASAO est la branche sociale de la Compagnie d’Afrique du Sénégal et de l’Afrique de l’ouest, CSAO), le centre bénéficie d’un système d’autofinancement original, d’une dizaine d’éducateurs permanents et de l’implication de grands artistes africains.

Selon le Bureau international du travail, près de 200 000 enfants vivent dans la rue au Sénégal. Regroupées au sein du Collectif des structures d’appui aux enfants en difficulté (Cosaed), quinze organisations et associations oeuvrent aujourd’hui sur le terrain. Pour partager leurs expériences et monter des actions communes, elles se réunissaient tous les mois, mais ne disposaient d’aucun lieu fixe pour se rencontrer. Invitée à une de leur réunion, l’ASAO leur a proposé de reprendre l’Empire.

60 000 euros pour la rénovation

 » L’Empire était le cinéma mythique de Dakar, il a marqué deux générations mais il a fermé ses portes il y a 20 ans suite à la crise de la distribution. Il était depuis à l’abandon. Quand nous avons rencontré les personnes du Cosaed, et vu leurs besoins, nous avons tout de suite pensé à l’Empire pour monter une structure d’accueil commune « , explique Valérie Schlumberger, présidente de l’ASAO. 60 000 euros ont été nécessaire à la rénovation des lieux qui restent loués à leur propriétaire (une famille de Dakar).

La location de l’ancien cinéma, les frais de fonctionnement ainsi que l’équipe d’encadrement, sont entièrement soutenus par de nombreux artistes qui, impliqués depuis longtemps auprès de l’ASAO, offrent de reverser 20% de leurs ventes pour aider à l’administration de l’Empire. L’ouvrier d’art malien Bandia Camara, le Sénégalais Diafara Kane, le Ghanéen Maxel Oseiabeye ou le Français Régis font, entre autres, parti de l’aventure. Autre sources de revenue pour le projet : la vente en France de bracelets joko (trait d’union en wolof). Fabriqués au Mali par une association féminine, ils sont pour l’heure uniquement vendus à Paris.

5 ateliers de formation

 » Au-delà de l’accueil et de l’écoute pour les enfants, l’Empire dispose de capacités d’hébergement temporaire, d’un espace de soin ainsi que d’un lieu pour des activités de loisir. Parallèlement à cela nous avons mis en place cinq ateliers d’expression artistique : dessin, théâtre, danse et ballet, audiovisuel et activités sportives. Un travail d’initiation de un à trois mois à l’issue duquel nous pourrons orienter les enfants volontaires vers des structures plus spécialisées. « , explique Moussa Sow, membre du Cosaed et responsable des actions de l’Empire.

L’objectif de l’Empire est de toucher au moins 100 jeunes (l’âge moyen est 15 ans même si le plus petit des enfants à 5 ans), soit les deux tiers de sa capacité d’accueil.  » L’initiative est un projet pilote. Nous espérons qu’il suscitera des vocations ailleurs au Sénégal et dans toute la sous région. Youssou Ndour, qui est acteur de l’actuel projet (via l’Association pour la fondation Youssou Ndour, AFYN, ndlr), a déjà racheté un ancien cinéma à Saint-Louis pour délocaliser l’expérience « , ajoute la présidente de l’ASAO. Aucun denier public n’appuie pour l’instant le projet, mais gageons que, s’il marche, il ne manquera pas de rallier l’Etat à sa cause. Une cause juste que l’on pourrait difficilement réprouver.

L’Empire des Enfants

17 avenue Malick Sy Angle 12

Dakar, Sénégal

Tél. : 00 221 842 21 55

Email : empiredakar@hotmail.com

L’ASAO

C/o CSAO

3 rue Elzévir

75003 Paris

Tél. : 01 44 54 55 88

Email : csao@csao.fr

Photos :

Rénovation de l’Empire. Avant, après.

Valérie Schlumberger, présidente de l’ASAO.

Moussa Sow, responsable des actions de l’Empire.

Bandia Camara.

Diafara Kane.

Maxel Oseiabeye.

Régis.

Bracelets joko.

Visitez le site de la CSAO.