L’Egypte rouvre sa frontière avec la bande de Gaza

C’est ce samedi 24 août que l’Egypte a rouvert sa frontière avec la bande de Gaza. L’Egypte avait fermé le poste de passage de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza, après la mort d’au moins vingt-sept policiers.

Les autorités égyptiennes accusent le mouvement Hamas , qui est une émanation des Frères musulmans, d’aider ces derniers dans le Sinaï, où l’Egypte est en proie à une guérilla menée par des islamistes radicaux. Raison de la fermeture de la frontière, après la morts d’au moins 27 policiers.

C’est après quatre jours de fermeture que le gouvernement égyptien a pris la décision de rouvrir son poste-frontière avec la bande de Gaza. Les relations entre le Hamas, au pouvoir depuis 2007 à Gaza, et l’Egypte se sont détériorées avec le renversement par l’armée du Président Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier. Cela s’explique en partie par le fait que Morsi est lui-même issu des Frères musulmans. Cette ouverture permet aux habitants de Gaza d’entrer et de sortir du territoire palestinien. L’on apprend que le point de passage ne sera ouvert que quelques heures par jour et que les personnes prioritaires seront celles qui ont besoin de soins à l’étranger.

Depuis la morts d’au moins 27 policiers, l’Egypte avait limité le nombre de personnes autorisées à franchir la frontière. Seules trois cents personnes étaient autorisés à traverser par jour, alors qu’auparavant, mille deux cent personnes pouvaient passer au quotidien. Cette ouverture permettra un meilleurs flux des personnes dans la mesure où, de son côté, Israël a restreint, de façon drastique, le nombre de Gazaouis autorisés à passer par ses frontières.