L’Egypte ancienne du bout des doigts

Une nouvelle tombe vient d’être mise à jour dans la célèbre Vallée des Rois, en Egypte, la première depuis celle de Toutankhamon, découverte en 1922 . Alors que ce trésor inédit apportera peut-être des clefs pour parfaire la connaissance de l’Egypte ancienne, plusieurs sites Internet se proposent de familiariser le néophyte avec l’égyptologie.

La science en quelques clics. Il y eu les livres et les musées, c’est avéré, Internet ouvre désormais la connaissance à des milliers de domaines, y compris celui de l’énigmatique égyptologie. Connaître chacun des membres des trente dynasties de pharaons, savoir le nom de tous les dieux égyptiens, être apte à prononcer le nom de hiéroglyphes, pourquoi pas même de vivre (virtuellement) dans l’Egypte antique… Voici ce que permettent, et bien plus encore, les quelques sites sélectionnés par Afrik.

L’égyptologie démocratisée

Voici deux sites assez bien conçus et très complets, en tout cas pour les profanes. Egyptologie accueille le visiteur avec l’éphéméride. Ainsi, le 13 février 2006 se trouve dans le quatrième mois de la saison Péret, celui des germinations. Selon le site, février correspond au mois Pharmouthi et la fête du jour est Renounet. Bon à savoir, mais peu utile sans explications… Bien fourni, le menu du site propose plusieurs sections. L’une est consacrée à la connaissance des « rois », une autre aux « dieux », alors qu’un moteur de recherche interne permet aux internautes de retomber sur leurs pieds à tout moment de la visite. Suivez les pas de Champollion en visitant la partie consacrée aux « hiéroglyphes » et apprenez la différence entre les pictogrammes unilitères, bilitères, trilitères et déterminatifs.

Comme le site précédent, Toutankharton propose des articles, qui reviennent notamment sur la découverte dans la vallée des Rois de la tombe KV 63, la première depuis 1922, diverses rubriques et un forum de discussion. Le plus de l’adresse : une section « enfants », pour initier les moins de dix ans à l’égyptologie à travers des fictions, des documentaires et des liens vers des livres adaptés. Eqyptologica met à disposition des agendas de conférences (payants) et organise des visites ayant trait à l’égyptologie à travers le monde. Plus académique, ce site concerne ceux qui désirent accéder au plus près au monde des scientifiques.

Construit sur le même modèle, avec une partie consacrée aux Pharaons et à la vie quotidienne dans l’Egypte ancienne, Egyptos.net a l’avantage d’offrir une base photographique impressionnante sur tout ce qui concerne cette civilisation. Thotweb fonctionne un peu à la manière d’un portail et présente une multitude de liens vers d’autres sites. Il propose une section « encyclopédie » et une autre adressée aux professionnels. Des cours (payants) sont proposés à plusieurs niveaux. A visée universelle, une introduction au site en Anglais et en chinois sont également disponibles.

Habitant de l’Egypte ancienne avec Egyptis

Après vous être imprégnés de l’Egypte ancienne, vous pourrez passer à la pratique. Le site de jeu de rôle en ligne Egyptis accueille le visiteur de ces mots chaleureux : « Vous voici aux portes de la Princesse d’Afrique, véritable corne d’abondance et terre de bonheurs. Une chance ultime vous est offerte d’entrer en ce lieu magique, saisissez-là, bienvenue en Egypte Antique… ». On s’imagine déjà foulant le sable chaud en bordure du Nil… Après une inscription rapide et gratuite, vous voilà, sous couvert de votre pseudonyme, habitant de l’Egypte antique, vivant au rythme du Nil.

Dans la ville de votre choix, vous devrez d’abord penser à vous nourrir, sous peine de perdre du capital santé et de ne pas pouvoir travailler, donc de ne plus être apte à prospérer. Des conseils vous seront prodigués dans la section « guide » : « Pour gérer votre domaine, vous pouvez semer vous-même votre champ ou embaucher quelqu’un pour le faire à votre place. N’oubliez pas de récolter le samedi, sinon, la crue du dimanche emportera vos récoltes ».