L’atlas de l’Afrique redéssiné par les changements climatiques

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) a présenté mercredi le nouvel atlas de l’Afrique lors de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement. A partir de la comparaison de plus de 300 images des mêmes régions prises à une vingtaine d’années d’écart, le nouvel atlas montre clairement la façon dont les choix de développement, la croissance démographique, le changement climatique et, dans certains cas, les conflits affectent les ressources naturelles du continent, rapporte Courrier International.
L’atlas rend compte des changements connus tels que l’assèchement des lacs mais aussi de l’ampleur des dégâts environnementaux dans 34 pays africains dont l’Angola, l’Ethiopie, le Gabon et le Mali. En outre, le PNUE note que « bien que l’Afrique ne soit responsable que de 4 % du total mondial des émissions de dioxyde de carbone, ses habitants souffrent des conséquences du changement climatique de manière disproportionnée ».