l’arroseur arrosé

Il n’y a pas si longtemps que cela les Etats-Unis demandaient à la Côte d’Ivoire de réorganiser ses élections. Certains Américains sont en train de réclamer la même chose devant la confusion qui règne dans le dépouillement de leurs propres urnes. L’entreprise semble moins évidente quand il s’agit des Etats-Unis. Surprenant pour  » la  » grande et puissante démocratie !

C’est qu’il n’est pas facile de réorganiser des élections et de décompter des bulletins et ce même avec tout l’attirail technologique disponible sur le territoire américain. La chose est si difficile que l’on voudrait revenir à la vieille méthode manuelle. De plus, des électeurs aveugles s’insurgent contre des irrégularités supposées ou avérées. Pour tout dire, c’est le souk !

Le rocambolesque de la situation fait penser à une grosse farce. Seulement les comédies ne sont pas le genre de la maison US qui excelle plutôt dans le rôle des  » gros bras « . Il est heureux de constater que la sarabande que vit l’Amérique quant à la désignation de son nouveau président prouve au moins que ce n’est pas qu’en Afrique que l’on est dans la cour du roi Peto.

Que peut-on dire pour rassurer ce vieil oncle Sam ? Bah ! Tu sais, ça arrive aux meilleurs ! Après une bonne claque dans le dos, les choses devraient repartir du bon pied. Au moins les Américains retiendront qu’il est ardu de se sortir et du Gore et du Bush. C’est toujours bon à savoir.