L’armée quadrille Tunis

Des soldats armés, camions, jeeps et blindés ont été déployés mercredi dans Tunis, au lendemain des premiers affrontements aux abords de la capitale rapporte TV5. Des sources de l’opposition ont fait état du limogeage du chef d’état-major de l’armée de terre ce week-end, le général Rachid Ammar. Il aurait refusé de donner l’ordre aux soldats de réprimer les émeutes. Il aurait été remplacé par le chef des renseignements militaires Ahmed Chbir, selon ces informations qui n’ont pu être confirmées de sources officielles.