L’âme reggae du Kenya

Peu connu du grand public, Ras Naya est pourtant un vieux routier de la scène reggae internationale.  » Black & White « , la dernière production roots reggae de l’artiste kenyan, nous montre toute la maturité de son oeuvre. Une flamme intacte pour un talent à découvrir.

Pourquoi n’avez-vous jamais entendu parler de Ras Naya ? Peut-être parce que la place du reggae, en France et ailleurs, est réduite à une portion congrue sur les ondes nationales ? Ou bien parce que l’artiste officie depuis toujours en indépendant ? Ou tout simplement parce qu’il est avant tout un homme de scène et qu’à 39 ans il n’a sorti que trois albums ? Sans doute un peu de tout cela. Black & White, la dernière production du reggaeman, place résolument le bonhomme dans la cour des grands avec un son à l’ancienne qui devrait en séduire plus d’un.

Ras Naya, de son vrai nom Joseph Njugaga Kamau, est originaire de la grande ethnie Mumu. Prononcez Maomao et vous vous rendrez compte que l’artiste n’a rien oublié de ses racines puisqu’il s’agit sa tribu est éponyme d’un des titres de son dernier opus. Il a quitté le Kenya voici 13 ans. Lui le chanteur engagé, lui le militant, lui pour qui la définition du chanteur est d’être  » un politicien musical  » avait  » peur d’être emprisonné ou assassiné  » dans son pays. Son exil l’emmènera à Londres puis à Paris où il réside désormais.

Roots reggae

Musicalement parlant, Ras Naya (& Free Island, son groupe) reste fidèle aux sonorités intemporelles du reggae de l’ancienne école. Même s’il tente parfois des incursions vers des fusions plus audacieuses comme le techno ragga, on le préfère dans son registre initial qu’il maîtrise avec talent et inspiration. Le son est bon, la vibe est bonne, Ras Naya complètement dans le groove jamaïcain, Black & White est une oeuvre aboutie de belle envergure.

Si Tiken Jah Fakoly a repris le flambeau du reggae africain, d’autres sont à même de l’épauler dans sa tâche sur le continent et à l’international. Ras Naya est de ceux là. Black & White regorge de bons morceaux à l’image de  » Shine « ,  » d’Africa  » ou de  » Freedom « , pour ne citer que ceux là. Il serait bien dommage que vous passiez à côté de cet album qui vaut franchement le détour. Pour vous en convaincre nous vous avons mis deux titres en écoute intégrale. A vous de juger…

Ecouter (avec la permission gracieuse de Ras Naya)

Shine.

Freedom.

Voir :

La Pochette du disque.

Ras Naya, Black & White, 2002

Contact manager Stephanie Pasquier 00 33 6 86 56 34 67

my_stephanie@hotmail.com