Cameroun : l’ambassade des Etats-Unis au chevet des communautés locales

L’ambassade des Etats-Unis a alloué plus de 42 millions de FCFA à sept organisations camerounaises œuvrant pour le développement, la santé et la prospérité de leurs communautés. L’ambassadeur Peter Barlerin a dévoilé les bénéficiaires, lors d’une cérémonie à l’ambassade, le jeudi 17 octobre 2019, illustrant ainsi l’engagement des Etats-Unis dans leur partenariat avec le Cameroun. Cette initiative vient compléter des programmes d’assistance plus vastes des Etats-Unis dans les domaines de la santé et de l’aide humanitaire au Cameroun.

« Nous savons qu’il n’y a que les Camerounais pour apporter des solutions durables aux problèmes importants de leur pays », a déclaré l’ambassadeur Barlerin. Ces subventions reflètent l’expérience américaine du pouvoir transformationnel des citoyens qui assument la responsabilité en faveur de leurs propres communautés à travers une organisation locale et le volontariat. Les subventions font partie de deux programmes de financement : le programme spécial d’auto-assistance de l’ambassadeur qui soutient les communautés qui prennent des initiatives pour investir dans leur propre développement et leur croissance, et le Fonds Julia Taft pour les réfugiés, destiné à combler les lacunes des programmes d’aide plus vastes destinés aux réfugiés.

Cette année, six projets bénéficieront du programme d’auto-assistance. Ces projets vont améliorer l’accès à l’eau potable, fournir des salles de classe aux enfants et accroître les opportunités économiques dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est, du Sud, et du Sud-ouest. Dans le cadre du programme d’auto-assistance, les membres de la communauté s’engagent à fournir au projet de la main d’œuvre, du matériel, ou une participation technique, financière, ou autre, garantissant ainsi un niveau élevé d’investissement et de participation de la communauté.

Dans le cadre de l’un des projets d’auto-assistance, une association communautaire va construire des fumoirs à poisson, modernes, et former des personnes aux opportunités en microcrédit et microfinance, dans cinq villages de la région du Sud. Dans un autre projet, une coopérative procédera à la désinfection de huit sources d’eau et enseignera à la population l’hygiène et la salubrité de l’eau dans trois villages de la région de l’Est.

Le Fonds Julia Taft pour les réfugiés, du nom d’un ancien secrétaire d’Etat adjoint, contribuera à aider les femmes réfugiées de la République centrafricaine vivant hors des camps dans la région de l’Adamaoua à générer des revenus pour elles-mêmes.

« Bien que les Etats-Unis fournissent une assistance aux réfugiés et aux déplacés au Cameroun et à leurs communautés d’accueil, par le biais de grandes organisations internationales, telles que le Haut-Commissariat pour les Réfugiés et le Programme alimentaire mondial de l’ONU, nous savons qu’il est nécessaire d’impliquer les communautés locales en vue de satisfaire aux besoins de ces groupes vulnérables. C’est pourquoi nous accordons aujourd’hui cette subvention à l’aide humanitaire que nous fournissons en tant que principal donateur humanitaire au Cameroun. Depuis 1983, nous avons financé des microprojets dans le cadre de ce programme dans les dix régions du Cameroun », a indiqué l’ambassadeur Barlerin.