L’alliance de l’homme et du chameau

Superbe histoire refondant l’alliance ancestrale des peuples du désert avec les chameaux,  » Le chameau aux trois bosses  » de Patrick Leroy, illustré par Isabelle Malmezat, n’est pas seulement un album pour enfants : c’est une invitation au rêve.

Tout commence comme un conte d’Afrique, raconté par un grand-père, autour du feu, au centre du village. Le désert est là, et la sécheresse. Et le désespoir des puits vides. C’est il y a très longtemps, à l’époque où les chameaux n’avaient pas de bosses.

Partant à la recherche de l’eau, désignés pour la découvrir, les enfants des deux plus anciens, le vieux chef du village, mais aussi le chameau le plus vieux, chef du troupeau, vont affronter le désert, espérant retrouver à l’endroit où ils toucheraient l’horizon la clef de leur quête.

Ils en reviendront plus unis que jamais, sauvés, le jeune chameau portant sur son dos les deux bosses qui en font le plus endurant des voyageurs du désert, capable désormais de seconder tous les déplacements des nomades.

Graphisme et couleurs

Le graphisme à la fois très simple et superbement coloré d’Isabelle Malmezat contribue beaucoup à l’impression intensément poétique qui se dégage de cette marche onirique et initiatique, accompli entre les couleurs chaudes du désert, le jour, le scintillement prodigieux de la nuit, l’éclat bruyant des crépuscules.

L’encre de Chine assombrit judicieusement les paysages en leur laissant leur densité de couleurs sous-jacentes. A sein de cette aventure qui pourrait être tragique, le pétillement des bulles d’eaux délivrées, qui emplit aussi la bosse des chameaux, constitue une forme de source de lumière et de vie L’esthétique se joint ainsi au mythique. L’eau, c’est autant de graines de vie qu’il y a de gouttes dispensées soudain à l’oasis desséchée.

Magnifique histoire d’amitié et de complicité, qui dure encore, entre le chameau et l’homme. Tout commence par la soif partagée. Et par la quête fraternelle. Le chameau sent l’eau, mais c’est à l’homme de la recueillir.

Ce livre est une livre pour enfants, mais il mérite d’être lu par les grands. Parce que c’est une livre d’intensité et de poésie. Un livre de rêve.

Commander le livre : Edition Dapper 2001