L’Algérie et les Etats-Unis main dans la main contre le terrorisme

La troisième session du Dialogue stratégique entre l’Algérie et les Etats-Unis s’est tenue mercredi à Whashington et a été co-présidée par le ministre des Affaires étrangères algérien Ramtane Lamamra et le secrétaire d’Etat américain John Kerry. Les deux pays comptent travailler ensemble entre autre pour améliorer la sécurité régionale et combattre le terrorisme.

A l’occasion de la troisième session du Dialogue stratégique dirigée par le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra et le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui s’est tenue hier à Washington, les deux pays ont eu une vaste discussion consacrée à l’examen de la coopération bilatérale et de ses perspectives dans les différents domaines ainsi que des questions politiques et sécuritaires d’intérêt commun.

Les deux pays ont convenu lors de ce dialogue annuel de travailler ensemble pour améliorer la sécurité régionale, combattre le terrorisme, accroître le partage d’informations, promouvoir la non-prolifération des armes et coordonner les programmes de renforcement des capacités des partenaires régionaux.

Les Etats-Unis ont annoncé dans un communiqué soutenir les efforts de l’Algérie à diversifier son économie et à attirer plus d’investissement étranger ainsi que le développement du secteur de l’énergie du pays.

Le Dialogue stratégique algéro-américain, auquel le président Abdelaziz Bouteflika et le président Barack Obama avaient fixé des missions de grande portée, a été élevé en 2014 au niveau des ministres des Affaires étrangères des deux pays. Il a été instauré en 2012, avec le déroulement à Washington de la première réunion, à la faveur de l’intensité des relations entre l’Algérie et les Etats-Unis.