L’Algérie et la France signent quatre accords de partenariat

L’Algérie et la France ont signé, mardi, à Alger, quatre accords de partenariat économique dans le cadre de la réunion d’évaluation d’étape du Comité mixte économique algéro-français (COMEFA).

Quatre accords de partenariat signés dans le domaine économique, dans les secteurs de l’industrie et de la formation en marge de la réunion de suivi du Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA), qui s’était tenu en novembre 2014, avant le prochain comité prévu en octobre 2015.

La réunion, a été co-présidée par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et son homologue français, Laurent Fabius. Etaient présents aussi Emmanuel Macron, ministre de l’Economie et Jean-Louis Bianco, représentant spécial pour les relations avec l’Algérie. Coté algérien, le ministre de l’Industrie, Abdessalem Bouchouareb, et Amar Ghoul, ministre des Transports, étaient également présents.

Le premier accord porte sur un pacte d’actionnaires pour la création de la joint-venture de production de gaz industriel. Cette société mixte sera détenue à hauteur de 51% par le groupe industriel national des industries métallurgiques, iMetal et à hauteur de 49% par Air Liquide, groupe français.

Le deuxième accord concerne la création d’une autre société mixte entre l’Entreprise du Metro d’Alger (EMA) et le groupe français Systra. Cette société sera chargée de l’engineering des transports en commun en Algérie.

Le troisième accord, quant à lui, concerne une prise de participation de la société française Otech dans le capital social de l’entreprise publique Irragris, filiale du groupe iMetal, spécialisée dans la fabrication de systèmes d’irrigations multiformes.

Enfin, le quatrième et dernier accord est une convention de partenariat signée entre le ministère de l’Industrie et des Mines et l’école française Knowledge management (Skema) pour la création d’une école supérieure de management en Algérie.

Les deux ministres des Affaires étrangères ont également signé deux accords relatifs aux statuts du Centre culturel algérien et de l’Ecole internationale algérienne à Paris.

Plus tôt dans la journée, les deux délégations ministérielles algérienne et française étaient présentes à Annaba, à la cérémonie d’inauguration de l’usine Cital pour l’assemblage et la maintenance de tramways. Cette usine est le fruit d’un accord signé en 2010 entre l’Entreprise Ferrovial, l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) et la société française Alstom. Elle doit produire près de 350 rames d’ici à 2025 et employer à terme 1 400 personnes.