L’Afro-blanc de Big Brother Africa

 » Big Brother Africa », dans sa version continentale, provoque une controverse en Namibie. Alors que l’émission est ressentie comme une arène panafricaine, certains Namibiens remettent en question la légitimité du candidat à représenter leur pays parce qu’il est Blanc.

Remous dans le landernau télévisuel africain. Big Brother Africa, lancé depuis le 24 mai dernier dans plus 40 pays d’Afrique et suivi par quelque 20 millions de téléspectateurs, regroupe 12 colocataires tous de nationalités différentes. Leurs seuls points communs : être Africains, parler l’anglais, et avoir réussi les multiples castings de sélection. Seulement voilà, depuis quelques semaines, le candidat namibien, jeune blond aux yeux verts, provoque une polémique dans son pays : peut-on être Blanc et Africain ?

L’émission, largement diffusée, a depuis longtemps viré au concours national, où le jeune Namibien, Stefan, fait figure de favori avec ses 20,5% de vote de popularité sur le site officiel du jeu. Dans son pays, les choses sont différentes.  » Nombre de Namibiens ont innondé le chat de la chaîne NBC en exprimant clairement qu’une personne blanche ne pouvait pas représenter la nation « , rapporte The Namibian. Dans ce pays où l’on compte environ 10% de Blancs, la controverse soulève un débat (inter)national.

Etre Africain

Enfermé dans la maison truffée de caméras à Johannesburg, Stefan est loin d’imaginer les discussions qui vont bon train autour de sa personne. Dans le portrait sommaire dressé sur le site officiel, on peut lire qu’il est expert en psycho-physiologie, et que sa phrase fétiche est  » l’amour peut ouvrir le coeur des hommes « . En fait, il lui est reproché de ne pas s’intéresser à la culture africaine. Notamment lorsqu’il a avoué ne pas connaître un groupe angolo-namibien apparemment célèbre, à la grande consternation de ses colocataires.

Le conseiller culturel de l’émission, qui a procédé à la sélection des candidats, dit l’avoir choisi parce qu’il était le meilleur candidat, et non pas parce qu’il était blanc. Néanmoins, les Namibiens restent divisés sur ce sujet sensible. Et Michael, un jeune téléspectateur noir cité par The Namibian de trancher :  » La seule chose qui fait de toi un Africain, c’est quand tu voyages et que tu te rends compte que tu n’appartiens à nulle part, sauf au pays d’où tu viens « .