L’Afrique triomphe à Shanghaï !

Akpehou Djonda avec M. Chen Jintian

Commencée il y a trois mois, l’exposition universelle de Shanghai en Chine poursuit son petit bonhomme de chemin battant des records sur pratiquement tous les plans. On estime aujourd’hui que depuis le début de cette rencontre universelle plus de trente cinq millions de personnes sont passées visiter le site. 30% de cette population a foulé le sol du pavillon africain… et peut être plus. Le pavillon africain est le premier à attirer autant de monde vers le site de l`exposition depuis son ouverture. Loin devant tous les autres, même celui de la Chine. Interview de son Directeur général M. Chen Jintian.

Afrik.com : Quel bilan à mi-parcours faites vous aujourd’hui de la présence africaine à cette exposition universelle ?

Chen Jintian : C’est peut être trop tôt mais c’est un bilan satisfaisant d’une manière générale jusqu’alors, pour plusieurs raisons… D’abord c’est la première fois qu’une cinquantaine de pays africains sont représentés y compris l’Union Africaine, dans une exposition universelle. Une participation quantitative et qualitative notoire. C’est une première dans l’histoire des expositions universelles.
Le Pavillon africain à ShanghaïLa conception architecturale du pavillon, son aménagement et sa décoration ne laissent aucun visiteur indifférent devant l’originalité et le génie artistique africain. Il y a aussi la programmation des activités culturelles et artistiques interactives qui donnent vie et chaleur au pavillon. Des activités diversifiées selon les différentes cultures présentes. Pour nous au pavillon africain, l’excellence et la qualité sont notre leitmotiv. Ainsi par exemple, les artistes ou groupes qui interviennent sont de notoriété nationale et internationale et les articles exposés sont bien choisis. Il faut aussi ajouter que le pavillon africain reçoit fréquemment des personnalités importantes du monde entier : africains, chinois, occidentaux, américains.
C’est le lieu pour moi, de remercier par ma modeste voix, les Chefs d’États africains et responsables politiques qui ont bien voulu honorer de leur présence le pavillon africain. Nous ne pourrons pas passer sous silence, la sympathie et la chaleur africaines qu’expriment mes frères africains dans le pavillon à l’égard des visiteurs. C`est un pavillon accessible facilement, ce qui n’est pas le cas pour beaucoup. Pour finir, nous croyons que ce bilan est aussi le fruit du travail des médias d’ici et d’ailleurs.

Afrik.com : De ce bilan, croyez-vous que l’Afrique a un poids dans cette rencontre universelle des cultures ?

Chen Jintian : Effectivement sa seule présence nous permet de dire qu’elle est à la bonne place et fait déjà le poids. Car l’exposition se veut universelle.

Afrik.com : Vous travaillez en collaboration avec plusieurs commissaires généraux africains. Dans quel esprit se fait le travail ?

Chen Jintian : L’ambiance est très bonne. Nous nous sommes dis d’aller au-delà des difficultés. Pour nous, en tant que gestionnaire du pavillon, nous sommes toujours aux côtés de tout le monde pour des solutions. Des solutions pensées par les participants eux-mêmes tout en respectant l`ensemble des réglementations qui régissent les activités et la vie du pavillon.
Akpehou Djonda avec M. Chen JintianNous avons tous adhéré à cela, pour la bonne visibilité et l’excellence du pavillon. Par ailleurs, il y règne une confiance mutuelle avec les commissaires généraux, leur personnel et tous les services de la direction et de l’organisation du pavillon. Ceci démontre la qualité des relations sino-africaines existantes déjà. Nous vivons la vraie coopération.

Afrik.com : Qu’est ce qui attire autant les visiteurs vers le pavillon africain. Est -ce seulement les raisons que vous avez mentionnées ?

Chen Jintian : C’est une occasion exceptionnelle de découverte de l’Afrique, surtout pour le peuple chinois. Mais je crois qu’il y a eu un puissant travail de communication en amont. Nous sommes le seul pavillon qui dispose depuis 2005 d’une équipe de professionnels de la communication avec un programme bien défini. Depuis lors la promotion du pavillon africain n’a cessé de croitre, à telle enseigne que la population a pris la relève en la faisant par le bouche à oreille. Cela ne nous étonne guère car, ce mardi 27 juillet 2010, nous avions fêté le dix millionième visiteur du pavillon. Non seulement il y a foule, mais elle part avec des connaissances énormes sur l’Afrique.

Afrik.com : L’Afrique sortira-t-elle gagnante de cette exposition universelle ? Doit-on croire que des investisseurs chinois se tourneront plus vers elle ?

Chen Jintian : C’est à mes yeux évident. La seule présence de l’Afrique ici est un signe positif de son développement. Le continent gagne à tous les niveaux à court, à moyen et à long terme. Les visiteurs ont une connaissance assez poussées sur le continent aujourd’hui. Par exemple, certains cherchent des villes de jumelage avec celles d’Afrique. Ceci ouvre la voie à l’industrie touristique entre l’Afrique et la Chine. D’autres souhaitent aller sur place en Afrique. C’est aussi une grande aubaine pour l’accroissement du taux d’échange commercial entre la Chine et l’Afrique. Ceci dit, pour finir, nous croyons que les participants africains à cette exposition universelle sont en train de mettre le paquet de leur côté pour réussir. L’Afrique doit gagner.

Par Akpehou Gustave Djonda