L’Afrique présente au Salon de la musique de Paris

Du 29 avril au 3 mai se tient à Paris, à La Villette, le Salon de la Musique, nouvelle manifestation où sont présentes toutes les musiques du monde, à commencer par celles qui représentent l’esthétique et la culture africaine…

Peuvent en particulier être signalés les concerts du 1er mai, qui accueilleront de jeunes talents musicaux sur la scène du chapiteau dressé à proximité de la grande halle : Mohammed Mahdi sera là à 15 heures pour défendre le chant judéo-arabo-andalous d’Algérie, et trois groupes représenteront à 17 heures le nouveau son « Da hop  » de Dakar : Bideew Bou Bess, Kantiolis, Boul’n Bai.

Mais il faut aussi noter que dès le 30 avril à 16 heures, on aura pu entendre le groupe Intik, représentatif du rap raï algérien, tandis que le 2 mai sera largement consacré aux percussions, de 13 à 18 heures, et notamment aux percussions africaines, avec pour clore la journée un débat  » sur les percussions africaines « , animé par A. Tierou et E. Charlec.

Quant au jazz, il sera présent quotidiennement au jazz café, dans la grande hall, avec un concert différent toutes les heures, du samedi 29 avril 13 heures au mercredi 3 mai 18h00… La série de concerts étant couronnée par la remise des  » djangos d’or « , le 3 mai à 21 heures (cette soirée est sur invitation seulement).

Une occasion de plus de constater que l’inspiration et l’invention sont à chercher, dans le domaine musical, du côté des fils de l’Afrique et du Maghreb…