L’Afrique inondée d’est en ouest

Les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Est doivent faire face à de graves inondations qui ont déjà fait au moins 200 morts. L’aide internationale est loin de permettre de faire face à ces situations d’urgence en dépit de l’appel lancé par certains pays depuis plusieurs semaines.

Les pluies diluviennes continuent de faire des dégâts en Afrique alors que l’aide aux sinistrés tarde à leur parvenir. Selon les Nations unies, ces pluies qui touchent l’Afrique d’est en ouest sont à l’origine de la mort d’au moins 200 personnes et de plus d’un million de déplacés dans 17 pays.

En Afrique de l’Ouest, selon le dernier rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), publié mardi, plus de 600 000 personnes sont affectées par les pluies torrentielles dans 13 pays de la région. Le Ghana et le Togo seraient les pays les plus touchés avec respectivement au moins 200 000 et 111 000 personnes sinistrées. Le Ghana, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Togo ont déjà fait appel à l’aide et à la solidarité internationale selon l’organe de l’ONU.

L’aide internationale est loin de répondre à l’urgence de la situation

Dans l’Est du continent, ce sont plus d’un million de personnes qui ont été touchées par les inondations. En Ouganda, en Ethiopie et au Soudan, un pays où les fortes précipitations sont à l’origine d’au moins 119 décès, les pluies ont perturbé les récoltes. Ces trois Etats sont pour l’heure les plus affectés dans la région. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge faisaient part ce mercredi de leurs craintes quant à « une possible crise alimentaire » dans les mois à venir. Les récoltes ayant été ravagées et les greniers détruits.

Des ONG et plusieurs agences des Nations unies comme l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Proramme alimentaire mondial (Pam) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) tentent de venir en aide aux victimes. Mais elles commencent à manquer de ressources financières. Mardi, les Nations unies constataient que sur les 85 millions de dollars nécessaires aux sinistrés ougandais et soudanais, seulement près d’un million de dollars était en passe d’être disponible.

Par ailleurs, vendredi dernier, la Commission européene a prévu d’accorder une aide humanitaire de 11 millions d’euros aux victimes des inondations en Afrique. Les fonds sont destinés à soutenir des opérations d’aide d’urgence contre la propagation des maladies et le rétablissement des moyens de subsistance dans les zones les plus touchées.

 Carte : inondations en Afrique de l’Ouest et de l’Est (état au 25/09/07)

Source : OCHA