L’Afrique fait sa dolce vità

Plein écran sur l’Afrique, au 11e festival du cinéma africain de Milan

Le cinéma d’Afrique s’amarre sur les berges du Pô. Du 23 au 29 avril, le 11eme festival du film africain de Milan bat son plein dans la capitale lombarde.

Le joyau de ce programme est bien sûr le concours du meilleur long métrage. Le jury devra choisir parmi  » La Saison des hommes  » de la tunisienne Moufida Tlatli,  » Ali Zaoua  » de Nabil Ayouch,  » Lumumba « , de Raoul Peck,  » No man’s Love  » de Nidhal Chatta,  » Battù  » de Cheik Omar Sissoko, ou encore  » Room to rent  » de l’égyptien Khaled El Hagar.

S’il est difficile de se prononcer sur le choix du jury, en ce troisième jour du festival, le public a d’ores et déjà plébiscité  »  » Lumumba  » et  » La Saison des hommes « , reconnaît la directrice du festival, Alessandra Speciale. Le suspense reste entier pour le prix du meilleur long métrage, d’un montant de 10 000 euros.

Place à la vidéo

Outre ce plat de résistance, le public milanais peut également se régaler du concours du meilleur court-métrage, du concours vidéo ( » un tournant créatif pour un cinéma qui souffre d’un manque cruel de moyens « ) et d’une section à thème sur la comédie musicale africaine.

L’occasion est trop belle pour le public transalpin, dont le paysage cinématographique est marqué par une présence écrasante des productions hollywoodiennes, de découvrir un autre cinéma. Pour Alessandra Speciale et ses collègues qui ont élargi leur mission de  » distributeur alternatif « , via une section itinérante à travers l’Italie et l’Europe, le  » partenariat significatif entre professionnels italiens et africains  » n’est toujours pas une réalité. L’heure est plutôt à la découverte d’un cinéma inédit en Italie.  » Nous achetons des copies et parfois nous réalisons nous-mêmes des sous-titrages. Ce serait dommage que tout cet investissement soit fourni pour une seule semaine « , fait valoir la directrice artistique du festival.

A voir aussi le site du festival.

La sélection milanaise sera également présente aux festivals  » Black Moovie  » de Genève et  » Racines noires  » de Paris.