L’Afrique éclaire les Nuits Atypiques

Les photographies de Bernard et Catherine Desjeux illuminent les Arcades à Langon (France) à l’occasion des Nuits Atypiques. Des images d’Afrique de l’Ouest colorées et gaies se regroupent autour du thème « Afriques tout partout partager ».

« Nous sommes des passeurs de couleurs et d’images », expliquent les photo-reporters Bernard et Catherine Desjeux. Ce couple expose les photographies de leurs multiples voyages depuis près de trente ans en Afrique Noire, sous les Arcades à Langon (France) à l’occasion des  » Nuits Atypiques  » jusqu’au dimanche 5 août. La beauté et l’originalité des photographies se traduisent par leur pureté, leur simplicité, leur gaieté et leur couleur. Pour une fois, le spectateur a sous les yeux les Africains au quotidien. Pas de photographies de mouroirs spectaculaires, de guerres, pas d’exotisme, d’enfants aux ventres ballonnés mais vingt-sept images de la vie quotidienne, des hommes et de leur environnement. Par exemple, un brodeur sur le marché de Zinder, le lac Nokomé au Bénin.

Des photographies pleines d’humanité

« Nous sommes des fous de rencontres et d’amitiés. Nous travaillons avec beaucoup de rigueur et de concentration. J’aime comparer la photographie à l’acte d’amour. Nous ne violons pas l’objet ou la personne photographiés. C’est un échange. On ne shoote pas. Nous vivons de l’intérieur et nous voulons connaître, discuter et écouter les gens que nous rencontrons », raconte Bernard Desjeux.

 » Afriques tout partout partager « . L’exposition est un regard concerné sur un continent riche de ses diversités. Comme un sourire, un trait d’union, une main tendue. Les photographies donnent envie d’aller au Mali, au Niger, au Burkina Faso. Bernard et Catherine Desjeux rendent un hommage et donne un coup de projecteur au sourire et au talent d’artistes qu’ils ont rencontrés. La photographie la plus rayonnante est celle d’une chanteuse malienne. « L’Afrique pleure et sourit. L’Afrique a les couleurs de la vie, les couleurs de notre vie ». De la chaleur et de l’optimisme à revendre.

Pour commander le livre :  » Afriques tout partout partager « , aux éditions Granvaux.