L’Afrique de l’Est touchée par les raz-de-marée

Les raz-de-marée provoqués par le séisme qui a ébranlé ce dimanche l’Asie du Sud-Est ont entraîné la mort d’environ 23 000 personnes (bilan provisoire). Ces tsunamis sont venus finir leur course sur le littoral d’Afrique de l’Est, à pas moins de 7 000 kilomètres de l’épicentre du séisme, situé au Nord-Ouest de l’Indonésie. Bilan africain : des centaines de morts et une soixantaine de disparus en Somalie. Un décès et trois disparus au Kenya.

Le séisme le plus violent au monde depuis quarante ans s’est produit ce dimanche à 00h58 GTM au Nord-Est de l’île de Sumatra (Indonésie). Un bilan extrêmement lourd de plus de 23 000 morts et d’un nombre incalculable de disparus. Avec une magnitude de 8.9 sur l’échelle de Richter, ce séisme historique a provoqué de dévastateurs raz-de-marée (tsunamis) qui ont entièrement submergé des milliers de kilomètres de littoral dans neuf pays d’Asie du Sud-Est. Fait extraordinaire, ces tsunamis sont venus toucher les côtes est-africaines, à plus de 7 000 kilomètres de l’épicentre, situé au Nord-Ouest de l’Indonésie. Dans les pays de la Corne de l’Afrique et en Tanzanie, le tremblement de terre sous-marin a provoqué d’importantes inondations et des modifications du rythme des marées. En Somalie, des centaines de personnes seraient décédées et une soixantaine de pêcheurs sont portés disparus. Au Kenya, un baigneur a trouvé la mort dimanche et trois personnes sont toujours portées disparues.

Des « centaines » de morts en Somalie

En Somalie, de nombreux bateaux ont sombré dimanche soir, frappés par d’importantes vagues provoquées par le raz-de-marée. Nous avons appris ce lundi après-midi par La BBC que quarante-sept corps de pêcheurs ont été retrouvés. Soixante autres pêcheurs sont encore portés disparus.

Le porte-parole du gouvernement a rapporté ce lundi que plusieurs centaines de personnes avaient péri emportées par les vagues et que des villages entiers avaient été littéralement engloutis sur les côtes du Centre et du Nord-Est du pays. Le gouvernement somalien a appelé à l’aide internationale.

Au Kenya, des milliers de touristes ont été évacués ce dimanche du port de Mombasa, suite à l’observation « d’étranges mouvements de l’eau ». Une personne s’est noyée en début de soirée, où un mini raz-de-marée a fait échouer plusieurs dizaines de bateaux. Cet homme, qui se baignait malgré l’ordre d’évacuation des côtes donné quelques heures avant, a trouvé la mort rattrapé par « de hautes vagues », alors qu’il tentait de fuir, a rapporté la police locale. Trois autres personnes, vraisemblablement noyées, ont également disparues. On ignore pour l’instant si ces personnes étaient ou non kenyanes.