L’Afrique dans les yeux

Togo, Burkina Faso, Mali. La journaliste française Capucine Graby n’a cessé de capter, lors d’un périple dans ces pays, des regards et des visages qu’elle livre dans un très bel album photos, Expressions d’Afrique (éd. Nathan). Au parcours géographique, se superpose le parcours humain. Et l’on décrypte avec bonheur l’Afrique et ses émotions sur ses visages intemporels et fascinants.

 » Je tiens à exprimer ma reconnaissance à tous ceux qui, par l’expression de leurs regards, ont contribué à la réalisation de ce livre. Je remercie ces hommes, ces femmes et ces enfants, rencontrés au hasard de ma route, pour leur gentillesse, leur écoute, leur bienveillance, leurs sourires et pour m’avoir permis de réaliser mes photos en toute liberté.  » Après l’Inde, le Cambodge et la Bolivie, la journaliste Capucine Graby s’est embarquée pour l’Afrique. Au départ, pour  » dénoncer l’esclavage scandaleux des petits Maliens dans les plantations de coton et de cacao de Côte d’Ivoire « .

Mais son désir de s’engager et  » d’apporter sa pierre  » change le sens de son voyage. Elle projette de créer une bibliothèque à Sévaré, au Mali. Elle part, en camion, avec deux mille ouvrages, conduisant son petit convoi à travers trois pays : le Togo, le Burkina et le Mali (elle ne pourra se rendre en Côte d’Ivoire à cause de la rébellion qui vient d’éclater). Au cours de son périple, Capucine Graby écrit ses impressions mais laisse surtout parler son appareil photo.

Plans serrés

Elle capte sur la pellicule des regards, des sourires, des scènes de la vie quotidienne. Autant d’émotions que de visages… La vendeuse de légumes de Lomé, la jeune fille de l’ethnie kotokoli aux yeux ourlés de khôl, la jeune femme peule tatouée, les trois jeunes garçons gourounsi qui chassent le petit gibier, le visage enduit d’un masque de poussière, le petit chef de  » grin  » de Bamako, le Touareg enturbanné, le Bozo de Mopti, le vieillard Dogon, le chasseur-guérisseur… et enfin, les enfants de Sévaré. Une centaine de photos, la plupart prises en plans serrés, pour découvrir les peuples des trois pays.

Même si les textes sont parfois un peu naïfs et clichés, c’est un beau voyage auquel nous invite la journaliste, à travers ces visages si expressifs et touchants. Pour pérenniser l’opération, une partie des recettes générées par la vente du livre sera reversée à la bibliothèque du groupement scolaire de Sévaré.

Commander le livre Expressions d’Afrique