L’Afrique à vélo

10 500 km de course à vélo sur 120 jours, c’est ce que vous propose une fondation humanitaire et écologique en vous invitant à partir du 18 janvier, au Tour d’Afrique, du Caire au Cap. Loin des compétitions cyclistes européennes, cette épreuve se veut plus un raid non motorisé des amis de la nature.

Plus fort que le tour du monde en 80 jours, la Fondation Le tour d’Afrique vous propose, à partir du 18 janvier, d’accomplir, à bicyclette et en 120 jours, les 10 500 km qui séparent le Caire ( Egypte) du Cap (Afrique du sud). Même si, de part ses exigences physiques, cette course se veut d’abord une compétition sportive, son principal but est de promouvoir les valeurs de l’écologie et de récolter des fonds.

Energie humaine

Le programme fait tout simplement rêver : les pyramides de Guizeh (départ), Louxor, le Nil, Gondar (Ethiopie), les parcs nationaux kenyans et les Grands lacs, le Kilimandjaro, le désert du Kalahari… et le Cap de bonne espérance. 20 jours sur les 120 de la course seront consacrés à la visite de ces lieux, dont nombre sont classés patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

 » Ecouter les légendes Bushman du Kalahari, célébrer des rituels millénaires, partager un repas avec les guerriers masaï… « , autant d’expériences qui enrichiront les courageux concurrents, selon les organisateurs. Quant à la sécurité, ces derniers expliquent que les violences politiques dans ces pays visent rarement les étrangers et que les participants devront simplement faire preuve du même bon sens que dans leurs villes. Et que le plus grand danger reste l’automobile.

La Fondation Tour d’Afrique est une organisation écologique qui vise à récolter des fonds pour promouvoir la protection de l’environnement en Afrique et les transports qui font appel à la seule énergie humaine. Tout véhicule autre que le vélo fonctionnant avec cette source d’énergie sera d’ailleurs approuvé. Le départ n’en sera pas moins donné au Caire, l’une des ville les plus polluées au monde, notamment en raison de son trafic automobile.

7 000 dollars

Sur les 7 000 dollars U.S. dont chaque participant devra s’acquitter, 5% iront à la Fondation pour la réalisation de projets écologiques en Afrique. L’essentiel de cette somme ira néanmoins à la logistique nécessaire pour une telle aventure. En dehors de cette condition financière, toute personne âgée de plus de 18 ans (16 avec une autorisation) estimant pouvoir faire 100 km par jour et pouvant fournir un certificat médical peut participer au Tour d’Afrique.

De la même façon que des équipes de relais – qui se partageront les étapes – pourront se constituer, toute personne ne souhaitant concourir que sur une certaine fraction de la course sera la bienvenue.

Voir également le site du Tour d’Afrique :