L’adjoint du chef de l’Etat islamique tué

Présenté comme l’adjoint du chef de l’Etat islamique, Ayad al Djoumaïli aurait été tué dans une frappe aérienne.

Grosse perte dans les rangs de l’organisation terroriste Etat islamique. Présenté comme l’adjoint du chef de l’Etat islamique Abou Bakr al Baghdadi, Ayad al Djoumaïli aurait été tué dans une frappe aérienne.

L’information a été annoncée, ce samedi 1er avril 2017, à la télévision publique irakienne. Cette dernière s’est basée sur une information fournie par le renseignement militaire irakien. Selon les sites français, pour l’heure, ni Paris encore moins Washington n’ont donné aucune aucune information sur cette mort annoncée.

La chaîne de télévision, qui ne fournit aucune information sur la date du raid, relève que Djoumaïli a été tué en même temps que d’autres commandants de l’EItat islamique, ajoutant que la frappe a été menée par l’armée de l’air irakienne dans la région d’al Kaïm, près de la frontière avec la Syrie. Ayad al Djoumaïli est présenté comme étant le numéro deux de l’EI, par ailleurs ministre de la guerre de l’organisation terroriste.

Rappelons qu’en août 2016, côté africain, l’organisation Etat islamique avait nommé le nouveau chef de Boko Haram, Abou Musab Al-Barnawi, en remplacement d’Abubakar Shekau, à la tête de Boko Haram depuis 2009. Ce dernier avait contesté cette nomination.