L’actrice ivoirienne Emma Lohoues organise une gigantesque fête d’anniversaire en plein confinement : elle le paie cash

Emma Lohoues

Le 17 avril 2020, l’artiste et influenceuse ivoirienne Emma Lohoues soufflait sa 34ème bougie. Une occasion symbolique que la jeune femme, connue pour son goût accru pour le luxe et la belle vie, n’a pas voulu laisser passer. Une gigantesque fête a alors été organisée dans sa résidence réunissant famille, amis, plusieurs grandes figures du showbiz ivoirien, au bord de la piscine. Si la célébration n’est pas à condamner en soi, le contexte l’est par contre car le gouvernement a instauré un couvre-feu pour lutter contre le Coronavirus.

Vendredi dernier, la sulfureuse influenceuse et actrice ivoirienne Emma Lohoues fêtait ses 34 ans. Sur les stories Snapchat de la jeune femme, on voit clairement qu’aucun détail n’a été oublié pour son incroyable anniversaire. Musique à fond, alcool à gogo, nourriture de qualité ; la belle Lolita était entourée par ses proches et plusieurs acteurs du showbiz de son pays. Dans les vidéos, on la voit clairement enlacer certains de ses invités dont Eudoxie Yao au mépris de la distanciation sociale préconisée pour éviter la propagation du Coronavirus.

Violation de couvre-feu : la jeune femme interpellée

En référence aux vidéos, le nombre de personnes conviées à la réception était largement supérieur au seuil de 50 personnes recommandé par la loi. Au cours de cette fête organisée en violation du couvre-feu entre 21 heures et 5 heures du matin instauré par le gouvernement ivoirien pour limiter la propagation du Coronavirus, les invités ont violé plusieurs mesures de protection. Pas de masque ni de gant et ils s’entrelaçaient et se serraient la main à volonté.

Des gestes transgressifs qui ont interpellé les autorités ivoiriennes et les internautes qui se sont indignés du comportement de la jeune femme qui devrait donner le bon exemple en tant que personnalité publique. Dans la matinée de ce lundi 20 avril 2020, l’ex de Dj Arafat a été convoquée par la police pour répondre de ses actes. Tous ceux qui étaient présents à la fête la suivront dans les prochains jours. Ils risqueraient une peine d’emprisonnement et une mise en quarantaine, selon certaines sources ivoiriennes.

Après avoir été écoutée par le Procureur, la fille d’Eugène 1e a finalement été relâchée. Selon certaines rumeurs, elle aurait été condamnée à payer une amende et à organiser une campagne de sensibilisation pour inviter la population à ne pas suivre le même exemple. Elle serait aussi tenue de distribuer les masques et autres kits sanitaires à ses frais.