KOLO KA ou le son de l’âme universelle…

Et voici qu’en cette fin d’année de blues économique et social, paraît
le dernier opus de Claude Vamur, intitulé KOLO KA.
Les sonorités sont jazzy, légères, fluides mais qu’on ne s’y trompe
pas : il suffit de glisser l’oreille pour déceler quelque chose de
plus profond, animal : le son de l’âme universelle : le tambour.
Ce travail autour du tambour est une constante dans la vie et la
carrière de Claude Vamur, percussionniste et batteur du groupe
mythique KASSAV’ (créateur du zouk).

Au cours de ses voyages, Kolo prend peu à peu conscience de la façon
dont la percussion rythme la cadence existentielle des différents
peuples des pays qu’il visite. Etabli à Paris, il élabore alors un
projet (Percussion et Art) pour faire de son instrument favori un
outil d’éducation, un outil d’accès à la culture, notamment pour les
enfants des quartiers défavorisés.
On retrouve dans cet album composé de dix morceaux, le « Ka » (tambour
royal de la Guadeloupe) dans ce qu’il a de tribal (les symboliques de
communication, de rassemblement sont évidentes) mais ce qui frappe
dans la musique de Kolo c’est la facilité avec laquelle ces sonorités
se mêlent au son à la fois classique et actuel du jazz.
La voix tour à tour aérienne et profonde de la réunionnaise Béatrice
Poulot ajoute à l’ensemble une grâce certaine.

Vous pouvez dès à présent découvrir KOLO KA sur :

 Le Myspace de Claude Vamur