Kinshasa dépasse Paris et devient la plus grande ville francophone du monde

Vue de Kinshasa
Vue de Kinshasa

Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo est la plus grande ville francophone du monde, devançant Paris, la capitale française. Abidjan, Casablanca et Ouagadougou suivent

«Sans l’Afrique, il n’y aura pas d’Histoire de France au XXIe siècle», écrivait, en 1957, dans Présence française et abandon, François Mitterrand, alors ministre de la Justice. Cette prophétie de celui qui sera quelques années plus tard élu deux fois Président de la France est en passe de se réaliser. C’est ce que confirment un rapport publié le mois dernier «Demographia World Urban Areas» et les chiffres de l’OMF, l’Organisation mondiale de la francophonie, qui montrent que Kinshasa, la capitale congolaise, est désormais la ville la plus peuplée par des francophones.

Peuplé par plus près de 13 millions d’habitants, dont légèrement plus de la moitié sont francophones d’après l’OMF (51%), Kinshasa devance Paris qui compte avec sa banlieue 11 millions d’habitants, mais qui sont tous francophones. Suivent Abidjan, avec 5,4 millions d’habitants, Yaoundé (4,6 M), Casablanca (4,3 M), Ouagadougou (3,8 M), Alger, Dakar et Montréal peuplés toutes les trois d’un peu plus de 3,7 millions de personnes.

Les villes africaines sont celles ou la francophonie progresse le plus en raison de leur fort développement. Si le français est aujourd’hui la 5ème langue la plus parlée au monde, avec 320 millions de locuteurs, la jeunesse africaine pourrait, dans les 30 prochaines années, propulser la francophonie dans le trio de tête. Certaines prévisions envisagent même que la langue française sera utilisée par 750 millions de personnes en 2060, devenant potentiellement la plus parlée au monde

Le français est la langue officielle de 29 pays.