Khaddafi le mégalo, Khaddafi le visionnaire

Nom : Khaddafi. Prénom : Moamar. Profession : président de la Libye. Signes particuliers : guide suprême, empêcheur de tourner en rond. Terroriste pour les uns, grand visionnaire pour les autres. Mégalomane pour tout le monde. Le Guide veut créer les Etats-Unis d’Afrique, il prône l’union des contraires. L’islamisme dilué dans le libéralisme et le socialisme. Le panarabisme conjugué à l’africanisme. Tout et son contraire. Mariages voués à l’échec ? Il supplie ses concitoyens de se marier avec des Noir(e)s africain(ne)s. Il revendique son africanité mais se tait lors des pogroms de décembre dernier. Khaddafi a entamé, depuis une année, une campagne médiatique des plus réussies. Chefs d’Etats, diplomates, hommes d’affaires se ruent vers Tripoli. Le Guide devient fréquentable depuis la libération des otages de Jolo. Ses enfants se chargent de polir l’image de leur père. Le terroriste d’hier devient, grâce à 20 millions de dollars, un médiateur honorable. Ballet diplomatique. Les chefs d’Etats africains encensent l’auteur du  » livre vert  » pour son esprit visionnaire. Le Soudan demande sa médiation pour régler le conflit qui l’oppose à sa rébellion sudiste. La Chine joue la carte Khaddafi à fond. Mandela récuse les sanctions internationales prises à l’encontre de Tripoli. L’Italie s’installe durablement en Libye. Elle contourne l’embargo américain. Les douze pays africains, dont l’Egypte et le Maroc, réunis à Khartoum, la semaine dernière, apportent un soutien inconditionnel au Colonel.
Ange ou démon, fin politique ou idéaliste isolé ? Moamar Khaddafi demeure insaisissable. Finalement, il est difficile de savoir qui est réellement le président libyen. La lecture est brouillée par des images préconçues, fabriquées par les médias, qui ajoutent du doute au doute.
Usez et abusez du forum.