Kenya : une usine de production d’engrais de plus de 15,6 milliards FCFA

Le Kenya s’active pour le lancement d’un vaste projet de construction d’une usine de production d’engrais, d’ici le mois de décembre prochain. Cette unité devrait coûter 28 millions de dollars américain (15,6 milliards FCFA) et produira annuellement 100 000 tonnes d’engrais de type NPK. Elle devrait permettre d’approvisionner au moins 2 millions de producteurs, dans le secteur agricole.

Au Kenya, une unité de fabrication d’engrais sera mise en service d’ici décembre prochain, à Nakuru, dans le comté éponyme. D’un coût global de 28 millions de dollars américains

Peter Munya, ministre kényan de l’Agriculture

(15,6 milliards FCFA), elle sera spécialisée dans la production de granulés d’engrais composés NPK. L’usine sera construite par Fertiplant East Africa, filiale de la compagnie kényane Mea Fertilizers Ltd et disposera d’une capacité de production de 100 000 tonnes d’engrais par an.

Selon le directeur général de Mea Ltd, Eustace Muriuki, les engrais minéraux fabriqués seront adaptés à la diversité des sols et aux différentes exigences des cultures. Toutefois, les intrants devraient être disponibles durant la saison pluvieuse 2021 et approvisionneront près de 2 millions d’exploitants agricoles, dans le pays.

« Nous devons éliminer les conjectures de l’agriculture en encourageant les analyses de sol, la production et l’application d’engrais qui ont été éclairées par les résultats des tests », a déclaré Peter Munya, ministre de l’Agriculture, lors de sa visite à l’usine.

Des études montrent qu’avec une bonne gestion, les exploitations ont une capacité de production allant jusqu’à 40 sacs par acre de maïs, un potentiel que de nombreux agriculteurs kényans n’ont toujours pas atteint. À rappeler que ce projet bénéficie d’un prêt de 10 millions de dollars américain (5,5 milliards FCFA) de la Société Financière Internationale (SFI).