Kenya : Raila Odinga disposé à négocier avec le président Kibaki

Le candidat du Mouvement démocratique orange (ODM) à la présidentielle kenyane, Raila Odinga, a déclaré vendredi à Nairobi que son parti était prêt à une paix négociée avec le président Mwai Kibaki dont il conteste la réélection. Le président de l’ODM a cependant appelé, samedi, à une nouvelle journée d’action nationale le 24 janvier.

Avec Panapress

« Nous sommes prêts à des solutions négociées », a affirmé Raila Odinga, vendredi, soulignant que l’Mouvement démocratique orange (ODM) avait exprimé sa volonté aux médiateurs présents à Nairobi dont l’ancien président tanzanien, Benjamin Mkapa, et l’ancienne Première dame d’Afrique du Sud, Graça Machel Mandela.

« Il ne peut y avoir de paix sans justice. Nous leur avons dit que nous voulons que justice soit faite afin qu’une paix durable règne dans ce pays » a ajouté M. Odinga, arrivé deuxième lors de la présidentielle dont le verdict est violemment contesté par les militant de l’ODM.

L’opposition kényane a appelé samedi à une nouvelle journée d’action nationale le 24 janvier, au lendemain des trois derniers jours de manifestations. Ces dernières ont été violemment réprimées par la police qui a tué une grande majorité des 33 victimes recensées dans le pays depuis mercredi.

« Jeudi, nous organiserons une nouvelle série de manifestations pacifiques dans le pays », a déclaré à la presse le président de l’ODM, Henry Kosgey, ajoutant que le reste de la semaine à venir serait consacré à des prières.

L’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, est attendu mardi à Nairobi où il va conduire une mission internationale de médiation.

Le président Mwai Kibaki a déjà désigné un comité de neuf membres pour représenter le gouvernement aux négociations avec l’opposition, indique un communiqué du service de presse de la présidence kenyane. Ce comité sera dirigée par le vice-président Kalonzo Musyoka, précise le même communiqué.